• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Overbooké

«Asolitude» : manquer de temps pour soi est nocif pour la santé

Alors que nos vies sociales reprennent peu à peu leur cours normal, attention à garder tout de même un peu de temps pour soi. 

\ FamVeld / istock.

  • Publié le 25.05.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’être humain est un animal social qui a besoin de communiquer et d’interagir avec d’autres.
  • Mais le temps passé seul peut aussi avoir des apports bénéfiques sur la santé.

Si trop de solitude est mauvaise pour la santé, l’inverse est également nocif. "Trop peu de temps passé seul peut conduire à des sentiments de stress, de dépression ou de sautes d’humeur similaires à ceux générés par la solitude", explique le magazine Vice, qui se base sur les travaux du psychologue canadien Robert Coplan.

Créateur du concept "d’asolitude", ce professionnel de santé a étudié le comportement d’adolescents jouant seuls dans les cours de récréation, et a découvert que leur isolement avait notamment la vertu de calmer le stress généré par les interactions sociales et permettait de mieux prendre soin d’eux.

Les solitaires occasionnels souffrent moins de dépression que les autres

Dans son étude publiée en janvier dernier, Robert J. Coplan constate plus précisément que les adolescents qui passaient entre 25 et 30% de leur journée seuls avaient de meilleurs résultats scolaires et souffraient moins de dépression que les autres.

"L'adolescence est une période de développement où passer du temps seul devient particulièrement important", estime donc le chercheur et son équipe. "Dans l'ensemble, nos résultats soulignent l'importance de prendre en compte les implications d'une trop grande et d'une trop faible solitude sur le bien-être des adolescents", concluent-ils. Un équilibre à trouver aussi chez les adultes. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES