• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Reproduction

Comment les spermatozoïdes se font accepter par la réponse immunitaire féminine

Lorsqu'ils arrivent dans l’organisme de la femme, les spermatozoïdes envoient des signaux aux tissus reproducteurs pour être acceptés par le système immunitaire et augmenter les chances de fécondation.

Comment les spermatozoïdes se font accepter par la réponse immunitaire féminine LYagovy/iStock

  • Publié le 18.05.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Cette étude est la première à mettre en évidence ce rôle des spermatozoïdes.
  • Les spermatozoïdes envoient des signaux pour modifier la tolérance dans les voies de réponse immunitaire des femmes.
  • Les facteurs pouvant affecter la qualité du sperme pourraient avoir des conséquences plus importantes sur la santé de la grossesse que ce qui avait été envisagé auparavant.

Longtemps perçus comme n’ayant qu’une seule action dans la reproduction, à savoir féconder l’ovule de la femme, les spermatozoïdes sont également capables d’envoyer des signaux aux tissus reproducteurs féminins pour se faire accepter par le système immunitaire. Par ce biais, ils augmentent les chances de fécondation. Cette découverte, réalisée par des chercheurs australiens de l’université d’Adélaïde, a été présentée le 14 mai dans la revue Communications Biology.

Un rôle jusque-là ignoré

Cette étude est la première à mettre en évidence ce rôle des spermatozoïdes. “Cette recherche est la première à montrer que la réponse immunitaire féminine est persuadée par des signaux dans le sperme pour permettre au partenaire masculin de féconder ses ovules et de concevoir une grossesse, s’est félicitée Sarah Robertson, qui a dirigé l’étude. Cela bouleverse notre compréhension actuelle de ce dont les spermatozoïdes sont capables. Ils ne sont pas seulement porteurs de matériel génétique mais également d’agents pour convaincre la femelle d'investir des ressources reproductives avec ce mâle.”

Des études antérieures ont montré que les protéines du liquide séminal modulent la réponse immunitaire féminine à la conception pour encourager son corps à accepter l'embryon étranger. On ignorait alors si les spermatozoïdes affectaient cette réponse. Pour le savoir, les chercheurs ont évalué les effets sur l'expression globale des gènes dans l'utérus de la souris après l'accouplement en comparant des mâles avec des spermatozoïdes intacts et des mâles qui ont subi une vasectomie.

La santé des spermatozoïdes importante pour la santé du bébé

Les résultats ont montré que les spermatozoïdes intacts ont induit des changements plus importants dans les gènes féminins. Cela s'est particulièrement manifesté dans les voies de réponse immunitaire qui ont produit une tolérance plus forte que les femelles accouplées avec des mâles vasectomisés. En examinant les effets des interactions des spermatozoïdes avec les cellules féminines dans des expériences de culture cellulaire, les chercheurs ont confirmé que les spermatozoïdes sont directement responsables des changements.

Cette découverte est importante car elle suggère que la santé des spermatozoïdes n'est pas seulement importante pour la conception mais qu'elle a également des effets sur les chances d'avoir un bébé en bonne santé. Des facteurs tels que l'âge, le régime alimentaire, le poids, l'alcool et le tabagisme, ainsi que l'exposition aux produits chimiques environnementaux peuvent affecter la qualité du sperme chez les hommes et pourraient donc avoir des conséquences plus importantes sur la santé de la grossesse que ce qui avait été envisagé auparavant. “La reconnaissance que le sperme influence les événements de reproduction au-delà de la simple fécondation des ovocytes montre que la qualité du sperme peut avoir des conséquences sur la santé de la grossesse, au-delà de la simple conception, poursuit Sarah Robertson. Des conditions telles que les fausses couches récurrentes, la prééclampsie, les naissances prématurées et les mortinaissances sont affectées par la réponse immunitaire de la femme d'une manière à laquelle les spermatozoïdes du partenaire contribuent.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité