• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Facteurs de risque

Obésité, cirrhose, cancer du foie : les menaces qui pèsent sur la santé des Français

Une étude publiée à l’occasion du Congrès européen sur l’obésité prévoit une explosion des cas de cirrhoses, de cancers du foie et d’autres maladies chroniques du foie d’ici 2030 si la consommation d'alcool et l'évolution du poids des Français ne diminuent pas.

Obésité, cirrhose, cancer du foie : les menaces qui pèsent sur la santé des Français OlegEvseev/iStock

  • Publié le 12.05.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Basée sur des données déjà existantes, l'étude utilise une modélisation qui prédit une explosion des cas de cirrhose, de cancers du foies et de maladies hépatiques chroniques d'ici 2030 si les Français continuent à prendre du poids et à consommer autant d'alcool.
  • Les chercheurs prédisent ainsi 73 000 nouveaux cas de cirrhoses, 55 000 nouveaux cas de cancers du foie, 61 000 d’autres maladies chroniques du foie, mais aussi 425 000 nouveaux cas de maladies coronariennes et 550 000 AVC.

73 000 nouveaux cas de cirrhoses, 55 000 nouveaux cas de cancers du foie et 61 000 d’autres maladies chroniques du foie. Voici ce qui attend les Français d’ici 2030 s’ils ne réduisent pas leur consommation d’alcool et ne surveillent pas leur poids.

Ces chiffres alarmants proviennent d’une nouvelle étude menée par HealthLumen, une société britannique spécialisée dans les modélisations sur les questions de santé, et par l’Association européenne pour l’étude du foie (EASL), publiée mercredi 12 mai à l’occasion du Congrès européen sur l’obésité.

Une hausse de l’obésité et de la consommation d’alcool

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont mis au point une modélisation informatique utilisant des données de santé déjà existantes pour établir des prévisions pour les années à venir. À savoir ici : l’évolution du poids des Français et celle de leur consommation d’alcool. Pour estimer le premier paramètre, ils ont extrapolé les données actuelles, et en ont conclu à une forte hausse de l’obésité d’ici 2030. Le nombre de personnes obèses parmi la population française passerait ainsi de 19,3% à 31,3% chez les femmes et de 17,8% à 27,3% chez les hommes. La consommation d’alcool devrait aussi être à la hausse, avec 52,5 unités d'alcool par semaine estimées chez les hommes en moyenne et 35 chez les femmes.

Outre les cas de cirrhoses, de cancers du foie et de maladies hépatiques chroniques, une hausse de l’obésité et de la consommation d’alcool occasionnerait aussi 425 000 nouveaux cas de maladies coronariennes et 550 000 AVC d’ici neuf ans, estiment les chercheurs.

Réduire ces facteurs de risque grâce aux politiques publiques

Un scénario plus optimiste, basé sur des estimations à la baisse, est toutefois possible. Les auteurs de l’étude estiment ainsi qu’une réduction de 1 % par an de l’indice de masse corporelle (IMC) des Français et de 5 % de leur consommation d’alcool d’ici 2030 permettrait d’éviter 16 000 cas de cirrhose, 9 000 cas de cancer du foie et 13 000 cas d'autres maladies chroniques du foie. "Des politiques publiques visant à réduire ces facteurs de risques dans la population française pourraient atténuer l'augmentation prévisible des maladies non-transmissibles liées à l'alcool et à l'indice de masse corporelle", insistent les auteurs.

Selon les derniers chiffres de l’Inserm, l’obésité́ concerne en France 17 % des adultes et, chez les enfants, 16 % des garçons et 18 % des filles : des chiffres à peu près stables depuis une dizaine d’années. Quant à la consommation d’alcool dans l’Hexagone, elle a été estimée par l’OCDE en 2019 à 11,7 litres d’alcool par an et par habitant, soit 30 % plus que dans les autres pays membres.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité