• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alzheimer, Parkinson, troubles du sommeil, etc

Maladies neurodégénératives : utiliser la luminothérapie comme traitement

Des chercheurs chinois ont réalisé un état des lieux des données sur cet outil thérapeutique. D’après leurs conclusions, cette technique dispose d’un potentiel important dans le traitement des pathologies comme Alzheimer ou la maladie de Parkinson. 

Maladies neurodégénératives : utiliser la luminothérapie comme traitement humonia/istock

  • Publié le 20.04.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La luminothérapie permet de restaurer la mémoire et les capacités cognitives
  • Les perturbations du rythme circadien peuvent être à l'origine des maladies neurodégénératives

La lumière est essentielle à notre santé : elle participe à améliorer notre humeur, règle notre sommeil, contribue au maintien de nos défenses immunitaires. Depuis plusieurs années, des scientifiques s’intéressent aux bienfaits de la luminothérapie sur des pathologies spécifiques. Une étude du Chinese Medical Journal a recensé l’ensemble des données récoltées sur son efficacité dans la prise en charge de maladies neurodégénératives. "Des études ont été menées sur les effets sur la luminothérapie sur les troubles mentaux et du sommeil, explique Dr Chun-Feng Liu, auteur principal de cette méta-analyse, mais les connaissances manquent sur son application dans le traitement des maladies neurodégénératives."

Quels effets sur les maladies neurodégénératives ? 

La luminothérapie consiste à utiliser la lumière comme traitement soit en recommandant une exposition contrôlée à la lumière naturelle, ou en utilisant la lumière artificielle avec des longueurs d’onde spécifiques. Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, les chercheurs constatent que son utilisation permet de restaurer la mémoire et les capacités cognitives, d’améliorer la qualité et la durée du sommeil. Le fait de vivre dans des lieux lumineux réduirait également l’aggressivité et l’anxiété des patients atteints de démence. Pour la maladie de Parkinson, la luminothérapie agit sur les symptômes non-moteurs comme les insomnies, la dépression ou la fatigue. "L’étude de l’utilisation de la luminothérapie dans d’autres troubles neurodégénératifs est encore au stade pré-clinique", précisent les chercheurs. Ils soulignent toutefois que c’est une technique sans risque et rentable pour la prise en charge des pathologies neurodégénératives.   

Une action sur le rythme circadien 

La luminothérapie agit sur l’un des principaux régulateurs de notre organisme : le rythme circadien, caractérisé par des périodes diurnes et nocturnes. Dans notre cerveau, l’hypothalamus, abrite une sorte d’horloge qui le régule. Cette dernière fonctionne grâce à différents gènes, en cas de dysfonctionnement, le rythme circadien est perturbé et cela peut provoquer des maladies neurodégénératives. Un déséquilibre hormonal peut aussi en être à l’origine, car la sécrétion de mélatonine fait également partie des régulateurs de notre rythme circadien. La luminothérapie peut agir sur l’un et l’autre de ces facteurs et ainsi permettre de retrouver l'équilibre. 

Une augmentation du nombre de cas

Les maladies neurodégénératives sont considérées comme fréquentes par Santé Publique France. La maladie d’Alzheimer et les différentes formes de démence touchent plus d’un million de personnes dans le pays, la maladie de Parkinson en concerne plus de 160 000. "En raison du vieillissement progressif de la population et de l'absence de traitements curatifs, le nombre de personnes souffrant de maladies neurodégénératives a considérablement augmenté au cours des dernières décennies et devrait croître de manière régulière dans les années à venir", précise l’organisme.  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité