• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Qualité de l'eau

Les nitrates dans l’eau ont un impact sur le poids des bébés

Même en faible quantité, les nitrates contenus dans l’eau potable que consomme les mères avant et pendant leur grossesse, entraineraient une diminution du poids de leur nouveau-né.

Les nitrates dans l’eau ont un impact sur le poids des bébés sonsam/iStock

  • Publié le 26.03.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'analyse des registres de naissance au Danemark a révélé que les bébés exposés in utero à des seuils compris entre 25 et 50 milligrammes de nitrates par litre pèsent en moyenne dix grammes de moins que les autres enfants.
  • Le poids de naissance a une incidence sur la santé tout au long de la vie

Créés au cours du cycle de l’azote, les nitrates (NO3-) sont des ions présents de façon naturelle dans l'environnement, et notamment dans l’eau. Bien qu’indispensables à la santé humaine, les nitrates peuvent s’avérer nocifs pour l’organisme lorsqu’ils sont concentrés en quantité trop importante dans l’eau potable. Ils l’empêchent l’organisme d’absorber l’oxygène, entraînant chez les jeunes enfants le dangereux syndrome du bébé bleu, ou méthémoglobinémie, causée par la capacité réduite du sang à transporter l'oxygène vital dans l'ensemble de l'organisme. Un excès de nitrates peut aussi provoquer des maladies chroniques comme le cancer de l’intestin, d’où la fixation d’un seuil maximum de 50 milligrammes de nitrates par litre d’eau au sein de l’Union européenne.

Une nouvelle étude dano-américaine, dirigée par le professeur Torben Sigsgaard du département de santé publique de l'université d'Aarhus (Danemark), met en lumière l’impact qu’a le nitrate sur le poids des bébés lorsque leur mère boit une eau riche en nitrate avant et pendant la grossesse. Elle vient de paraître dans Environmental Health Perspectives

Des bébés plus petits et moins gros

Les chercheurs ont basé leurs travaux sur les registres de plus de 850 000 naissances enregistrées au Danemark, dont ils ont recueilli diverses données. Après analyse, ils ont conclu que les bébés nés de mères ayant bu de l’eau contenant entre 25 et 50 milligrammes de nitrates par litre (la moitié de la valeur seuil actuelle jusqu'à la limite maximale) pèsent en moyenne dix grammes de moins que les bébés nés de mères dont l'eau du robinet contient de plus petites quantités de nitrates.

Ils ont constaté que les bébés pesaient non seulement moins, mais qu’ils étaient aussi légèrement plus petits. En revanche, la croissance du périmètre crânien n’a pas été affectée par la quantité de nitrate.

"La différence de longueur et de poids du corps ne semble pas importante au premier abord puisqu'elle n'est en moyenne que de dix grammes, mais ce n'est pas négligeable si le nouveau-né commence aussi sa vie en sous poids pour d'autres raisons, souligne le Pr Sigsgaard. Il est généralement admis que le poids de naissance a un impact sur la santé et le développement d'une personne tout au long de sa vie."

Selon lui, ces résultats remettent sans aucun doute en question "la valeur seuil en vigueur dans le monde occidental". "Grâce à cette étude, nous avons établi qu'il était nécessaire d'explorer l'effet des faibles concentrations de nitrates dans l'eau potable, si nous voulons évaluer l'adéquation des valeurs seuils actuelles - et cela est possible grâce aux registres danois uniques", conclut le Pr Sigsgaard.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité