• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Éducation

Pour les protéger, évitez d’être négatif devant vos enfants

Employer des mots négatifs devants ses enfants sur un groupe particulier va amener l’enfant à développer des préjugés négatifs durables à leur égard.

Pour les protéger, évitez d’être négatif devant vos enfants fizkes/iStock

  • Publié le 26.03.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les enfants de 4 et 5 ans n'ont pas adopté une posture négative face à un groupe pour lequel ils ont entendu des propose négatifs.
  • Les plus âgés ont exprimé des attitudes plus négatives envers ce groupe et cela a perduré dans le temps.
  • Les parents doivent faire attention aux propos émis devant les enfants, même si ceux-ci sont indirects.

Même si cela ne semble pas toujours être le cas, les enfants écoutent vraiment ce qu’on leur dit et il vaut mieux faire attention aux mots que l'on utilise. Dans une étude parue le 24 mars dans la revue Child Development, une équipe de chercheurs américains suggère que les enfants qui ont entendu quelqu'un avoir des propos négatifs sur un groupe particulier de personnes sont plus aptes à développer des préjugés négatifs à leur égard.

Pas la même réaction en fonction de l’âge 

Les chercheurs ont observé le comportement de 121 enfants âgés de 4 à 9 ans qu’ils ont divisé en petits groupes. Certains ont entendu des enfants dire des affirmations négatives sur un groupe de personnes fictives nommé “Flurps” ou “Gearoos”, d’autres des paroles venues d’adultes alors qu’un autre groupe n’a rien entendu de négatif. Ces paroles n’ont pas été dites directement aux enfants mais ces derniers ont été placé dans une salle pendant qu’un adulte est entré dans la pièce et a ouvert un appel vidéo préenregistré. Les enfants ont alors indirectement entendu soit des messages négatifs sur l'un des deux groupes fictifs, soit aucun message négatif. “Ces Flurps / Gearoos sont vraiment de mauvaises personnes. Ils mangent de la nourriture dégoûtante, et ils portent des vêtements si bizarres. Le langage des Flurps / Gearoos est si laid”, sont des exemples d’extraits que les enfants ont pu entendre.

Immédiatement après la conversation, les enfants de 7 ans et plus ont exprimé des attitudes plus négatives envers le groupe constitué que les enfants qui n'ont entendu aucun message négatif. “Ils ont été interrogés à nouveau deux semaines plus tard et ils ont continué à avoir une vision négative desdits groupes, a constaté l'autrice principale de l'étude Emily Conder, chercheuse au département de psychologie et de développement humain de l'université Vanderbilt à Nashville (États-Unis). Les enfants essaient toujours de catégoriser les gens et à cet âge, il est normal que les enfants classent les autres en fonction de la couleur de la peau, des vêtements et d'autres facteurs pour comprendre le monde qui les entoure.”

Le rôle des parents dans le développement des enfants

En fonction de leur âge, tous les enfants n'ont pas été influencé négativement. Les participants à l'étude âgés de 4 et 5 ans n'ont pas vu les “Flurps” et les “Gearoos” de manière négative après avoir entendu des mots négatifs à propos de ces groupes. Les chercheurs ont indiqué ne pas savoir pourquoi ce groupe n’a pas été affecté de la même manière que les plus âgés. Ils estiment que cela pourrait être lié à leur durée d'attention plus courte et à leur plus faible capacité à capter les informations entendues. “L'âge de la personne qui délivre les messages négatifs n'a pas affecté l'impact que cela a eu sur les enfants, ajoute, surprise, Emily Conder. Je pensais qu'en vieillissant, leurs attitudes seraient plus influencées par l'autre enfant, mais ils étaient également influencés par l'enfant et l'adulte dans tous les groupes d'âge.”

Cette étude met en évidence le rôle des parents dans le développement des enfants qui peuvent utiliser ces conclusions pour transmettre des valeurs de partage et d’ouverture à leurs enfants. “Il est important de savoir quelles informations vous transmettez à vos enfants, même indirectement, conclut Maysa Akbar, responsable de la diversité à l'American Psychological Association, qui n'a pas participé à l'étude mais qui est citée par celle-ci. D'un autre côté, les parents peuvent utiliser les résultats de cette étude pour influencer positivement leurs enfants afin qu'ils deviennent de bons alliés. Cela peut inclure l'achat de divers jouets pour vos enfants ou de s'assurer que votre enfant a un groupe d'amis diversifié. Plus tôt nous pourrons normaliser les situations pour nos enfants, plus ils s'engageront et accepteront la diversité.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité