• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccination

Covid-19 : une mère vaccinée accouche d'un bébé immunisé

Aux États-Unis, une professionnelle de santé a reçu sa première dose de vaccin à 36 semaines de grossesse. Au moment de l’accouchement, les médecins ont retrouvé des traces d’immunité contre le virus dans le cordon ombilical. 

Covid-19 : une mère vaccinée accouche d'un bébé immunisé Lordn/istock

  • Publié le 19.03.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Aux Etats-Unis, un bébé est né d'une mère vaccinée conte la Covid en étant porteur des anticorps
  • En France, la vaccination des femmes enceintes est limitée à celles qui présentent des comorbidités ou qui ont plus de 35 ans

C’est une nouvelle rassurante à l’heure où la France est confrontée à la troisième vague de Covid-19 : l’immunité vaccinale contre la Covid-19 pourrait se transmettre entre la mère et l’enfant. Pour la première fois, un bébé est né avec des anticorps aux États-Unis, sa mère avait été vaccinée trois semaines avant d’accoucher. Elle n’avait reçu que la première seule dose du vaccin Moderna.  "D’après nos connaissances, il s’agit du premier bébé dans le monde, né avec des anticorps après la vaccination", raconte le Dr Paul Gilbert dans The Guardian.

Des résultats encourageants

Avec son équipe, il a réalisé des tests sanguins après la naissance. "Nous avons analysé le cordon ombilical pour voir si les anticorps de la mère étaient passés jusqu’au bébé, ajoute-t-il, c’est un phénomène que nous pouvons observer au cours de la grossesse avec d’autres vaccins." Des traces d’anticorps ont été détectées "au moment de l’accouchement", précise l’équipe dans un article scientifique. D’après leurs conclusions, c’est la preuve qu’il est possible de transmettre l’immunité contre le virus entre la mère et l’enfant grâce à la vaccination. 

Ils insistent toutefois sur la nécessité d’études complémentaires : "Nous recommandons vivement aux autres chercheurs de mettre au point des registres sur la grossesse, l’allaitement et de mener des études pour tester l'efficacité et la sécurité du vaccin contre la Covid-19 sur les femmes enceintes, celles allaitantes et sur leurs bébés." Le Dr Chad Rudnick, co-auteur de cette analyse, rappelle que ce premier cas sera suivi par de nombreux autres. "Des milliers et des milliers de bébés naîtront de mères ayant été vaccinées dans les mois à venir, prévoit-il. Des études doivent déterminer combien de temps pourra durer cette protection, (…), quel serait son niveau et la quantité d’anticorps nécessaire pour protéger un bébé."

Faut-il vacciner les femmes enceintes ? 

En France, la Haute autorité de santé réserve la vaccination à certaines femmes enceintes. "Elle doit être envisagée si les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques pour la mère et le fœtus", indique-t-elle dans une publication du 2 mars. Les femmes enceintes ayant des comorbidités, celles exposées au virus dans leur activité professionnelle et celles de plus de 35 ans devraient pouvoir en bénéficier. "Dans l’attente des résultats finaux des études menées chez l’animal pour le vaccin à vecteur viral d’AstraZeneca et compte tenu des syndromes de type grippal ayant été rapportés avec ce vaccin, la HAS, conformément aux recommandations de l’ANSM, recommande de privilégier chez la femme enceinte les vaccins à ARNm (Comirnaty® ou Moderna®), pour lesquels les études animales n’ont pas montré de conséquence sur le développement du fœtus", précisent toutefois les experts. Les femmes allaitantes peuvent aussi se faire vacciner, si elles font partie des personnes à risque.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité