• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Des réactions cutanées retardées après l’injection du vaccin Morderna

Le vaccin anti-coronavirus de Moderna a provoqué des effets cutanés chez des patients après l’injection de la première dose du produit.

Des réactions cutanées retardées après l’injection du vaccin Morderna Ivan-balvan / istock.

  • Publié le 06.03.2021 à 10h57
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Trois effets secondaires cutanés ont été observés par des chercheurs après l’injection de la première dose du vaccin Moderna.

Sensibilité, érythèmes, indurations… Voici les trois effets secondaires cutanés observés par des chercheurs après l’injection de la première dose du vaccin Moderna. La lettre des médecins, dans laquelle ils développent leurs travaux, vient d’être publiée dans la revue New England Journal of Medicine. Le but de cette étude, expliqué dans la lettre, est d'apaiser les inquiétudes autour de ce vaccin Modera et de rassurer les patients qui auraient eu des réactions cutanées après la première dose : ceux-ci ne concernent que très peu de cas et ne sont pas systématiques lors de la seconde injection.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les réactions post-vaccination de 30 000 patients. Selon les scientifiques, ces problèmes cutanés sont apparus "près du site d'injection après la disparition complète des symptômes locaux et systémiques initiaux associés à la vaccination", ont-ils expliqué dans la lettre.

Des médicaments pour soulager les réactions cutanées

L’érythème se manifeste par la couleur rouge de la peau. On l’observe au cours de maladies infectieuses - rougeole ou scarlatine - et de certaines maladies de peau. L’apparition brutale d’un érythème lors de l’administration d’un médicament peut être le premier signe d’une intolérance à celui-ci. S’en suit parfois une réaction plus grave, d’origine allergique. Néanmoins, dans le cas du vaccin Moderna, cela ne semble pas être le cas.

L’induration cutanée quant à elle est un durcissement ou un épaississement de la peau. Cette manifestation est généralement localisée et se produit au niveau de l’épiderme. En parallèle de ces symptômes, les chercheurs ont aussi observé des inflammations et des éruptions cutanées chez certaines personnes, en moyenne huit jours après l’injection. Pour soulager ces effets secondaires, les patients ont pris l’un de ces trois médicaments : antihistaminiques, glucocorticoïdes et antibiothérapie. Au bout de six jours en moyenne, tous leurs symptômes cutanés avaient disparu.

Ces symptômes sont-ils apparus après la seconde dose ?

Tous les patients de l’étude ont reçu une seconde dose du vaccin. Après celle-ci, les effets secondaires ont été observés que chez la moitié d’entre eux : trois ont eu exactement les mêmes symptômes que lors de la première injection, tandis que trois autres ont eu des manifestations plus légères. Les six autres individus qui avaient présenté des réactions cutanées lors de la première injection n’en ont pas eu cette fois-ci.

La majorité des patients qui ont participé à l’étude ont été vaccinés au Massachusetts General Hospital, à Boston, aux Etats-Unis. Selon le journal le New York Times, cet hôpital utilise à la fois des vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech. Les personnes ayant été vaccinées avec ce second produit n’ont eu aucun effet secondaire cutané post-vaccination.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité