• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Une nouvelle inquiétante

Covid-19 : en France, un patient réinfecté gravement par le variant sud-africain

Après avoir contracté une forme modérée de la maladie il y a plusieurs mois, un patient hospitalisé en France a été infecté par le variant sud-africain. Il a souffert d’une forme grave de Covid-19 et a dû être placé en réanimation. 

Covid-19 : en France, un patient réinfecté gravement par le variant sud-africain Halfpoint/istock

  • Publié le 13.02.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un mois après son rétablissement suite à une forme légère de la maladie, le patient a été réinfecté
  • Le test a montré qu'il s'agit d'une réinfection par le variant sud-africain, malgré l'immunité due à la première infection

C’est une première et ça n’est pas rassurant : des chercheurs de l’AP-HP détaillent un cas de réinfection grave par le variant sud-africain de la Covid-19. Dans Clinical Infectious Diseases, ils expliquent comment ce patient a été infecté à nouveau, quatre mois après avoir développé une forme modérée de SARS-CoV-2. "Ce cas illustre le fait que le variant (sud-africain) peut être responsable d'une infection grave après une première infection légère", expliquent les chercheurs français dans leur étude. 

Une immunité insuffisante 

Le patient, âgé de 58 ans, a été pris en charge par le professeur Jean-Damien Ricard, chef du service de médecine intensive et réanimation de l’hôpital Louis-Mourier AP-HP, et son équipe. Il n’avait pas d’antécédent particulier lorsqu’il a été diagnostiqué en septembre 2020 d’une forme peu sévère de la Covid-19 : il souffrait principalement de fièvre et d’une gêne respiratoire modérée. "Ce premier épisode s’était résolu spontanément et la guérison avait été confirmée par deux tests PCR négatifs en décembre 2020", précisent les chercheurs dans un communiqué. Un mois plus tard, il est admis aux urgences de l’hôpital Louis-Mourier, suite à un épisode de fièvre et de gêne respiratoire. "Le test PCR SARS-COV-2 se révèle à nouveau positif, et le séquençage du virus, réalisé au sein du service de virologie dirigé par le Pr Diane Descamps au sein de l’hôpital Bichat-Claude-Bernard AP-HP montre la présence de mutations caractéristiques du variant Sud-Africain 501Y.V2", poursuit le communiqué. Peu de temps après, le patient a du être admis en réanimation, suite à un syndrome de détresse respiratoire aigüe. "L’immunité développée à l’issue de la première infection n’a pas permis d’éviter la réinfection par le variant Sud-Africain", concluent les scientifiques.

La prudence reste de mise 

L’immunité collective fait partie des moyens de lutte contre l’épidémie de Covid-19, avec les vaccins. Depuis plusieurs mois, les scientifiques à travers le monde s’interroge justement sur la durée de l’immunité contre le virus, après une première infection. "Si les données épidémiologiques et expérimentales suggèrent qu’une première infection est capable d’induire une immunité protectrice satisfaisante pendant au moins 6 mois, des cas avérés de réinfection malgré la présence significative dans le sang d’anticorps neutralisants ont été rapportés", précise le communiqué de l’AP-HP. Pour les chercheurs, ces résultats prouvent qu’il est nécessaire de rester très prudents en continuant à appliquer les gestes barrières ainsi que les mesures de distanciation sociale : même pour les personnes ayant déjà été contaminées, ou ayant été vaccinées. Des doutes persistent sur l’efficacité des vaccins contre les mutations du virus récemment identifiées au Brésil, en Afrique du Sud et en Angleterre. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité