• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Les pommes, c'est bon pour le cerveau !

Les composés naturels qui se trouvent dans la pomme aident à stimuler la production de nouvelles cellules cérébrales.

Les pommes, c'est bon pour le cerveau ! organi/iStock

  • Publié le 13.02.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La forte concentration de substances chimiques présentes dans la pomme, les phytonutriments, stimule la neurogenèse, c’est-à-dire la génération de nouveaux neurones.
  • Les phytonutriments étudiés sont la quercétine et l'acide dihydroxybézoïque (DHA).
  • Ces composés naturels peuvent agir en synergie pour promouvoir la neurogenèse et la fonction cérébrale lorsqu'ils sont administrés à des concentrations élevées.

Mangez des pommes !” Les pommes sont bonnes pour la santé. Une étude publiée le 16 décembre 2019 dans The American Journal of Clinical Nutrition a révélé que manger deux pommes par jour fait baisser le taux de mauvais cholestérol. Dans cette nouvelle recherche, présentée dans la revue Stem Cell Reports le 11 février, des scientifiques australiens et allemands révèlent que les composés naturels trouvés dans les pommes aident à stimuler la production de nouvelles cellules cérébrales.

Des effets semblables à ceux de l’exercice physique

La forte concentration de substances chimiques présentes dans la pomme, les phytonutriments, stimule la neurogenèse, c’est-à-dire la génération de nouveaux neurones. Les phytonutriments étudiés sont la quercétine et l'acide dihydroxybézoïque (DHA). Ces substances sont également présentes dans les raisins rouges ou encore dans le thé vert. En ajoutant ces deux substances à des cellules souches cultivées en laboratoire à partir de cerveaux de souris adultes, les chercheurs ont observé que les cerveaux de ces souris sont également mieux protégés de la mort cellulaire. D’autres tests menés sur des souris ont révélé que dans des structures distinctes du cerveau adulte associées à l'apprentissage et à la mémoire, les cellules souches se multiplient et génèrent plus de neurones lorsque les souris ont reçu de fortes doses de quercétine ou de DHA. Les effets sur la neurogenèse sont comparables à ceux observés après l'exercice physique. 

Une action en synérgie

La quercétine est l’un des flavonoïdes les plus répandus dans le règne végétal. Des études épidémiologiques ont suggéré que les personnes ayant les plus forts apports alimentaires en quercétine ont un risque réduit de développer certaines maladies comme l’asthme, le diabète de type 2, certaines maladies cardiaques et certains cancers (poumon, prostate, colorectal, pancréas…). C’est également un antihistaminique naturel et ses vertus antiallergiques calment les emballements du système immunitaire et apaisent les symptômes de la rhinite et de la conjonctivite allergique.

L’étude conclut que les composés naturels de ce fruit, tels que la quercétine, la DHA et potentiellement d'autres, peuvent agir en synergie pour promouvoir la neurogenèse et la fonction cérébrale lorsqu'ils sont administrés à des concentrations élevées. “Des études futures seront nécessaires pour déterminer si ces phytonutriments et d'autres peuvent améliorer l'apprentissage et la fonction cognitive chez les modèles animaux et chez l'homme”, ont écrit les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité