• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Initiative locale

Versailles s'engage pour mieux détecter l’autisme chez les tout petits

La ville de Versailles met en place à partir de février un programme local de dépistage précoce de l'autisme pour les enfants jusqu'à trois ans. 

Versailles s'engage pour mieux détecter l’autisme chez les tout petits AaronAmat / istock

  • Publié le 03.02.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des cycles de formation seront proposés aux professionnels de la petite enfance
  • La ville par du constat que "ces professionnels n’ont pas toujours les clés pour repérer les décalages significatifs dans les acquisitions de l’enfant, ni les outils pour aider et orienter les parents"

La direction petite enfance de la ville de Versailles, la plateforme de coordination et d’orientation du Professeur Mario Speranza et la CAF des Yvelines lancent en février une nouvelle stratégie de dépistage de l'autisme. Leur but : détecter le plus tôt possible les troubles du neuro-développement chez l’enfant.

"Un projet novateur à destination des tout petits de 0 à 3 ans"

"Parce que Versailles conduit depuis 2008 une politique volontariste de prévention du handicap, il était important que la ville s’engage dans ce projet novateur à destination des tout petits de 0 à 3 ans. J’espère que ce projet sera concluant afin d’être étendu au niveau départemental puis national", explique le maire de Versailles François de Mazières.

Les structures municipales de la petite enfance de la ville de Versailles (crèches, multi-accueils, lieu d’accueil enfants-parents, RAM) accueillent des enfants de 10 semaines à 3 ans.  Durant cette période de la vie, des troubles du neuro-développement (TND) peuvent apparaitre.

"Intervenir le plus précocement possible pour favoriser les apprentissages"

Cependant, "les professionnels de la petite enfance n’ont pas toujours les clés pour repérer les décalages significatifs dans les acquisitions de l’enfant, ni les outils pour aider et orienter les parents", analyse la ville de Versailles dans un communiqué. Or, "l’enjeu principal d’un repérage puis d’un diagnostic précoce des TND résident dans la possibilité d’intervenir, si possible avant l’âge de 4 ans, le plus précocement possible pour favoriser les apprentissages", poursuivent les élus.

S’appuyant sur l’expertise du Centre de Diagnostic et d’Evaluation de l’Autisme et de Troubles Envahissants du Développement (PEDIATED), des cycles de formations seront ainsi proposés aux professionnels de la petite enfance. Ces interventions doivent permettre soit de lever le doute, soit de progresser dans le diagnostic, tout en prévenant le sur-handicap. Les directrices de crèches suivront également une formation de médiation dédiée à l’accompagnement des familles et des équipes.

Les troubles du spectre autistique, c'est quoi ? 

Les troubles du spectre autistique sont considérés comme un ensemble de troubles, car les manifestations varient considérablement dans leur forme et leur gravité. Les TSA étaient auparavant sous-catégorisés comme les affections classiques suivantes : autisme, syndrome d’Asperger, syndrome de Rett, trouble désintégratif de l’enfance et trouble envahissant du développement non spécifié. Cependant, les médecins n’utilisent actuellement plus cette terminologie et considèrent ces affections toutes comme des TSA (sauf le syndrome de Rett qui est un trouble génétique distinct). Les TSA se distinguent du déficit intellectuel, bien que beaucoup de personnes atteintes de TSA souffrent des deux.

Ces troubles surviennent chez environ 1 personne sur 68, et ils sont 4 fois plus courants chez les garçons que chez les filles.


 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité