• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

NeoVax

Mélanome: vers un nouveau vaccin personnalisable

Le NeoVax cible spécifiquement les cellules tumorales de chaque patient. Sa particularité réside dans le fait qu’il tue les cellules tumorales, mais qu’il aide également l’organisme à se préparer dans l’éventualité dans laquelle d’autres types de cellules deviennent cancéreuses. 

Mélanome: vers un nouveau vaccin personnalisable iStockphoto.com/Manit Chaidee

  • Publié le 29.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le traitement NeoVax a une efficacité surprenante pour traiter les cellules cancéreuses.
  • Son efficacité dure au moins pendant quatre ans.

Un vaccin efficace durant plusieurs années contre le mélanome : c’est la découverte faite par des chercheurs du Dana-Farber Cancer Institute, du Brigham and Women's Hospital, du MIT et de Harvard (Etats-Unis). Le vaccin, appelé NeoVax, cible les protéines spécifiques sur les cellules tumorales de chaque patient. Quatre ans après, la réponse immunitaire déclenchée par le vaccin reste robuste et efficace pour garder les cellules cancéreuses sous contrôle. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature medicine le 21 janvier 2021. 

Pour cette étude, huit personnes ont subi une intervention chirurgicale pour un mélanome à un stade avancé qui pouvait potentiellement récidiver. Lors d'un essai clinique de phase 1, ils ont été traités avec NeoVax 18 semaines après l’opération. Le vaccin, composé d’épitopes, c’est-à-dire de fragments de protéines qui sortent de la surface des cellules et servent de signaux au système immunitaire, agit pour augmenter l’efficacité des lymphocytes T. Les épitopes de NeoVax proviennent de protéines anormales de cellules tumorales, leur rôle est d’avertir l’organisme qu'une cellule est cancéreuse et qu’elle doit être détruite. Etant donné que les néoantigènes ne se trouvent que sur les cellules tumorales, la réponse immunitaire déclenchée épargne les cellules normales.

Quatre ans après le traitement au NeoVax, les huit patients étaient tous en vie et six d'entre eux ne présentant aucun signe de maladie active. En regardant les lymphocytes T des patients,  les chercheurs se sont rendus compte que non seulement les cellules “se souvenaient” de leurs épitopes cibles initiaux, mais qu’elles avaient en plus élargi leur répertoire pour reconnaître d'autres épitopes liés au mélanome.

Un vaccin efficace dans le temps

Ces résultats démontrent qu'un vaccin néoantigène personnel peut stimuler une réponse immunitaire durable chez les patients atteints de mélanome", indique Catherine Wu, la codirectrice de l’étude. Nous avons trouvé des preuves que la réponse immunitaire initiale et ciblée s'est élargie au fil des ans pour offrir aux patients une protection continue contre la maladie.”

Chez deux patients, dont le cancer s’était propagé aux poumons, les chercheurs ont détecté des signes indiquant que les lymphocytes T avaient pénétré dans le tissu tumoral, où elles pourront combattre plus activement les cellules de mélanome.

Nous avons trouvé des preuves de tout ce que nous recherchons dans une réponse immunitaire forte et soutenue, déclare Patrick Ott, qui a codirigé l'étude avec Catherine Wu. Les lymphocytes T ont continué à cibler spécifiquement les cellules de mélanome et ont conservé une mémoire des épitopes auxquels elles ont initialement répondu. Les lymphocytes T ont été activées pour tuer les cellules tumorales et, fait critique, se sont diversifiées pour cibler les épitopes de mélanome non inclus dans le vaccin original.”

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/923-Melanome-l-exposition-au-soleil-est-le-principal-facteur-de-risque

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES