• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bien-être

Autonomie et vie sous contrôle : pourquoi l'argent fait le bonheur

Avoir de l’argent est une manière d’accéder au bonheur, même si ce n’est pas une finalité en soi. Le fait d’être riche permet d’outrepasser des problèmes du quotidien pour se focaliser sur ce qui représente réellement le bonheur. 

Autonomie et vie sous contrôle : pourquoi l'argent fait le bonheur iStockphoto.com/Dml5050

  • Publié le 20.01.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'argent apporte du bonheur car il permet de se libérer de certaines contrariétés de la vie quotidienne.
  • Le bonheur n'est pas proportionnel à la somme d'argent que l'on possède.

Remettons les choses en place: contrairement à l’adage, l’argent fait le bonheur. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs de l’université de Pennsylvanie (Etats-Unis). Selon eux, l’argent influence directement notre niveau de bonheur, et il n’y a pas de montant maximal pour stopper cette joie. Les résultats de l’étude ont été publiés dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont recueilli les 1,7 million de données auprès de 33 000 participants âgés entre 18 et 65 ans. Dans la plupart des études précédentes faisant un lien entre le bonheur et l’argent, les expérimentateurs se concentraient principalement sur le bien-être évaluatif, qui englobe la satisfaction globale de la vie. Ici, les chercheurs ont axé leur étude sur le bien-être évaluatif ainsi que sur le bien-être vécu, qui indique comment les gens se sentent sur le moment.

La légèreté d’esprit accordée par la richesse

A l’aide d’une application spécialisée développée pour l’étude, intitulée Track Your Happiness, les participants ont pu enregistrer leur bien-être plusieurs fois par jour. Parmi les questions qui étaient posées, les chercheurs tentaient de savoir comment les personnes se sentaient sur le moment, avec une échelle allant de “très mauvais” à “très bon”. De plus, au moins une fois au cours du processus, les participants ont également répondu à la question “Dans l'ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre vie” sur une échelle allant de “pas du tout” à “extrêmement”, afin de mesurer le bien-être évaluatif.

Pour affiner les résultats, le bien-être évaluait était divisé en 12 sentiments spécifiques avec cinq positifs (confiance, bien, inspiré, intéressé et fier) et sept négatifs (peur, colère, mauvais, ennui, tristesse, stress et contrariété). “Ce processus a fourni des instantanés répétés de la vie des gens, ce qui nous donne collectivement une image composite, un film en stop-motion de leur vie, indique Matthew Killingsworth, professeur à l’université de Pennsylvanie, spécialisé dans le bonheur humain et auteur principal de l’étude. Les scientifiques parlent souvent d'essayer d'obtenir un échantillon représentatif de la population. Moi, j’essayais d'obtenir un échantillon représentatif des moments de la vie des gens.”

Le niveau moyen de bien-être pour chaque participant a été calculé puis analysé en fonction de leur revenu. Le but ici, était de voir si la conclusion d’une étude de 2010 sur le sujet était toujours pertinente, à savoir que le lien entre l’argent et le bonheur s’arrêtait dès lors que le revenu annuel par ménage atteignait 75 000$. “C'est une possibilité convaincante, l'idée que l'argent ne compte plus au-delà de ce point, au moins pour ce que les gens ressentent réellement d'un moment à l'autre, analyse Matthew Killingsworth. Mais lorsque j'ai examiné un large éventail de niveaux de revenu, j'ai constaté que toutes les formes de bien-être continuaient à augmenter avec les revenus. Je ne vois aucune sorte de courbure dans la courbe, un point d'inflexion où l'argent cesse d'avoir de l'importance. Au lieu de cela, il continue à augmenter.”

L’argent n’est pas une fin en soi

Ainsi, au lieu que chaque dollar ait la même importance pour chaque personne, chaque dollar commence à avoir moins d'importance pour les personnes avec des revenus élevés. “On s'attendrait à ce que deux personnes gagnant respectivement 25 000 et 50 000$ aient la même différence de bien-être que deux personnes gagnant respectivement 100 000 et 200 000$. En d'autres termes, les différences proportionnelles de revenus ont la même importance pour tout le monde.” Pourtant, ce n’est pas le cas: il s’avère que les personnes qui gagnent plus d'argent sont plus heureuses, en partie, en raison d'un sentiment accru de contrôle sur la vie. Avoir une assise financière permet de se couper des préoccupations du quotidien qui peuvent nous entraver. A mesure que la somme d’argent devient conséquente, le sentiment de contrôle de la vie et d’autonomie le devient également. 

Pour autant, il serait simpliste de penser qu’avoir de l’argent rend heureux, car l’argent amène lui d’autres contraintes que n’ont pas les personnes qui en sont dépourvues. “Bien que l'argent puisse être bon pour le bonheur, j'ai constaté que les personnes qui assimilaient l'argent et le succès étaient moins heureuses que celles qui ne le faisaient pas, souligne Matthew Killingsworth. J’ai également constaté que les personnes qui gagnaient plus d'argent travaillaient plus longtemps et se sentaient plus pressées par le temps.” En réalité, si l’argent permet de s’approcher de la définition du bonheur, il n’en reste qu’un moyen pour y accéder, et le revenu n’est qu’un modeste déterminant. En somme, pour revenir à l’adage de l’introduction, l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES