• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention ciblée

Il existe finalement six formes différentes de prédiabète

Cette nouvelle classification peut aider à l'avenir à prévenir la manifestation du diabète ou le développement de complications grâce à une prévention ciblée.

Il existe finalement six formes différentes de prédiabète vadimguzhva / istock.

  • Publié le 07.01.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des médecins allemands ont identifié six formes différentes de prédiabète, qui préfigurent l'évolution vers la maladie et ses complications.

Il existe six sous-types clairement distincts de prédiabète, selon une nouvelle étude publiée dans Nature Medecine. Ils se différencient par le développement de la maladie, le risque de diabète et l’association de pathologies secondaires. "La définition actuelle du prédiabète ne reflète pas les sous-phénotypes de la physiopathologie du diabète de type 2 et ne permet pas de prédire les futures trajectoires métaboliques", précisent les auteurs de la recherche en préambule.

Phase préliminaire

Véritable pandémie mondiale, le diabète de type 2 ne se développe pas du jour au lendemain. Les malades passent souvent par une phase préliminaire, au cours de laquelle le taux de glucose dans le sang est déjà élevé. "Pour les personnes souffrant de prédiabète, il n'était pas possible jusqu'à présent de prédire si elles allaient développer un diabète et risquer des complications graves telles qu'une insuffisance rénale, ou si elles n'auraient qu'une forme inoffensive avec des taux de glucose sanguin légèrement plus élevés mais sans risque significatif", explique le professeur Hans-Ulrich Häring, qui a lancé l'étude il y a 25 ans.

Le taux de prévalence du diabète en France ne cesse d’augmenter

Concrètement, cette nouvelle classification peut aider à l'avenir à prévenir la manifestation du diabète ou le développement de complications grâce à une prévention ciblée. "Trois des sous-phénotypes identifiés présentent une glycémie accrue (groupes 3, 5 et 6), mais seuls les individus des groupes 5 et 3 présentent un risque imminent de diabète. En revanche, les personnes du groupe 6 présentent un risque modéré de diabète de type 2, mais un risque accru de maladie rénale et de mortalité toutes causes confondues", détaillent les chercheurs.

Depuis les années 2000, le taux de prévalence du diabète en France n'a cessé d’augmenter. On estime à plus de 3,5 millions* le nombre de personnes atteintes en France, avec comme causes principales du diabète : le surpoids, la mauvaise alimentation, la sédentarité et faible activité physique.

*Source : Federation des diabetiques

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES