• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé cardiaque

Diabète de type 2: plus il se déclare jeune, plus les conséquences sont désastreuses

Plus une personne développe tôt dans la vie un diabète de type 2 et plus les complications pour sa santé seront sévères. Les dommages causés, notamment sur les vaisseaux sanguins, entraînent des risques de complications tels que des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Diabète de type 2: plus il se déclare jeune, plus les conséquences sont désastreuses iStockphoto.com/Ta Nu

  • Publié le 18.12.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le diabète de type 2 est favorisé par la sédentarité, le surpoids, l’obésité et une mauvaise alimentation trop riche en acides gras saturés.
  • Plus le diabète se déclare chez des sujets jeunes, plus les risques sur la santé à long terme sont importants.

Notre corps est fait pour bouger, et dès le plus jeune âge. La sédentarité, associée à une mauvaise alimentation riche en acides gras saturés, entraîne un surpoids qui fera lui-même le lit du diabète de type 2. Cette maladie, dont la prévalence augmente dans les sociétés occidentales en raison de nos modes de vie, touche des personnes de plus en plus jeunes. Selon les chiffres de la Fédération des diabétiques, cette maladie touchait 3,7 millions de personnes en France en 2015, et plus de 90% d’entre eux étaient atteints de diabète de type 2. Des chercheurs de l’université de Melbourne (Australie) ont démontré que le diabète de type 2 qui affecte les enfants, les adolescents et les jeunes adultes a des conséquences désastreuses sur leur santé, notamment pour leurs vaisseaux sanguins. Les résultats ont été publiés le 14 décembre 2020 dans la revue Diabetologia. 

Un diabète reflet du mode de vie

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne peut plus assurer la production d’insuline. A cause de cette défaillance avec l’insuline, le corps n’arrive plus à réguler la glycémie, la concentration de glucose dans le sang, ce qui mène à une hyperglycémie chronique. Le diabète n’est pas une maladie unique et se divise en trois branches distinctes:
- Le diabète gestationnel ne touche que les femmes enceintes, qu’elles aient des antécédents diabétiques ou non. Il peut mener à des complications lors de la grossesse mais disparaît une fois l’accouchement terminé.
- Le diabète de type 1, ou diabète insulinodépendant, intervient aussi chez l’enfant que chez l’adulte. Il se manifeste par des hyperglycémies récurrentes, des envies d’uriner excessive et une soif intense. Le diabète de type 1 peut être contrôlé grâce à de l’insuline administrée plusieurs fois par jour, de l’activité physique régulière et une alimentation équilibrée. On parle également de diabète inné car il peut être présent à la naissance mais ne se manifester que plus tard.
- Le diabète de type 2, ou diabète insulinorésistant, qui se caractérise par une résistance à l’insuline et par des hyperglycémies récurrentes. Il est favorisé par la sédentarité, le surpoids, l’obésité et une mauvaise alimentation trop riche en acides gras saturés. Avec le temps, la résistance à l'insuline et l'hyperglycémie chronique peuvent entraîner toute une série de complications, notamment des lésions des vaisseaux sanguins.

En règle générale, le diabète de type 2 n’a pas de préférence et s’attaque à tous les âges. Mais selon les chercheurs, pour chaque année supplémentaire d'âge au moment du diagnostic, les chances de mourir pendant la période d'étude diminuent de 4 %. En soi, ces résultats ne sont pas surprenants, car plus  une personne vit longtemps avec le diabète, plus les complications s’accumulent. Pourtant, ils vont quand même à l’encontre des résultats attendus car en général, “les personnes âgées sont confrontées à plus de complications liées aux maladies que les jeunes qui sont en relativement meilleure forme, mais dans le cadre du diabète de type 2, c’est différent”, indique Jeffrey Mechanick, directeur du Centre de santé cardiovasculaire du Mount Sinai Heart, à New York (Etats-Unis).

Des risques accrus quand le diabète est précoce

Pour s’en rendre compte, les chercheurs ont combiné les résultats de 26 études portant sur un total de plus de 1,3 million de personnes dans 30 pays. Pour certaines de ces études, les participants, âgés au départ entre 22 et 67 ans, ont été suivis sur plusieurs décennies. Dans l'ensemble, plus les personnes étaient âgées au moment du diagnostic de leur diabète, plus les résultats étaient positifs.

Le risque de maladies liées aux dommages causés aux vaisseaux sanguins a diminué de 3 à 5 % pour chaque augmentation d'un an de l'âge au moment du diagnostic. Cela inclut des maladies graves telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et la rétinopathie.

A une époque, le diabète de type 2 était essentiellement une maladie des personnes âgées. Cependant, avec la prévalence toujours croissante de l’obésité, la maladie est de plus en plus souvent diagnostiquée chez les jeunes adultes, et même chez les adolescents et les enfants. Quand elle est diagnostiquée chez des jeunes adultes, la maladie est souvent associée à l'obésité infantile, ainsi qu'à des habitudes alimentaires et à un manque d'exercice physique acquis tôt dans la vie.

Il est important que les jeunes atteints de diabète de type 2 fassent un suivi régulier auprès de leurs médecins afin d'optimiser leurs facteurs de risque cardiovasculaire", souligne Joanna Mitri, endocrinologue au Joslin Diabetes Center de Boston et professeur à l’école de médecine d’Harvard. Selon elle, il est primordial que les jeunes ne sous-estiment pas les risques de complications du diabète, en contrôlant leur glycémie, mais également leur pression artérielle et leur cholestérol.

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/282-Diabete-de-type-2-une-veritable-epidemie-mondiale

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité