• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Séniors

L’ONU dévoile son plan décennal pour la vieillesse

Avec ce nouveau plan, l’Organisation des Nations Unies espère améliorer les conditions de vie des séniors, qui représentent 14% de la population mondiale.

L’ONU dévoile son plan décennal pour la vieillesse iStockphoto.com/Askolds

  • Publié le 18.12.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le plan décennal de l'ONU débute en 2021 et court jusqu'en 2030.
  • Les personnes de plus de 60 ans représentent 14% des habitants de la planète.

Passer le cap du grand âge ne veut pas dire abandonner les bonnes conditions de vie. L’Organisation des Nations Unies (ONU) vient de dévoiler son plan décennal pour bien vivre sa vieillesse en bonne santé. Selon l’ONU, 142 millions de personnes, soit 14% de la population mondiale, a plus de 60 ans. Pour certains, les besoins essentiels et quotidiens de base sont remis en cause à cause de la vieillesse. 

Garder la mobilité le plus longtemps possible 

Ce rapport décennal rassemble les données disponibles pour mesurer le vieillissement en bonne santé, défini par l'OMS comme “le processus de développement et de maintien de la capacité fonctionnelle qui permet le bien-être à un âge avancé”. Ce programme, qui devrait débuter vers 2021, porte sur cinq capacités interdépendantes dont toutes les personnes âgées devraient bénéficier : la capacité de répondre aux besoins fondamentaux, de continuer à apprendre et à prendre des décisions, d'être mobile, de nouer et d'entretenir des relations et de contribuer à la société. 

Pour ce rapport, l’ONU se base sur l’expérience des pays qui ont réussi à lancer des initiatives pour favoriser le vieillissement des séniors en bonne santé, comme l’Irlande, le Mexique et le Viêt Nam. Ce rapport s'adresse en priorité aux personnes travaillant dans le gouvernement, les universités, la société civile et le secteur privé qui prennent des décisions ayant une influence sur la capacité des personnes à bien vivre à un âge avancé. 

Les êtres humains vivent aujourd'hui plus longtemps qu'à aucun autre moment de l'histoire. Mais ajouter des années à la vie peut être une bénédiction mitigée si elle ne s'accompagne pas d'une augmentation du nombre d'années de vie en bonne forme, indique Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Le rapport de base pour la décennie du vieillissement en bonne santé pourrait transformer la manière dont les décideurs politiques et les multiples prestataires de services s'occupent des personnes âgées. Nous devons travailler ensemble, pour favoriser les capacités et le bien-être de nos générations plus âgées, qui continuent à nous donner tant.

Trois points-étapes dans la décennie

Selon l’ONU, seul un quart des pays dans le monde compilent suffisamment de données pour suivre les progrès vers un vieillissement en bonne santé. Parmi les pays qui doivent s’améliorer, on retrouve le Chili, la Chine, la Finlande, le Ghana, l'Inde, le Qatar, Singapour et la Thaïlande. 

En s’appuyant le précédent plan mondial sur la santé et le vieillissement, l’organisation note cependant l’amélioration de tous les indicateurs entre 2018 et 2020. Les progrès les plus importants ont été réalisés dans l'établissement de politiques nationales relatives au vieillissement en bonne santé, et les moins importants, dans l'introduction et l'application de la législation contre la discrimination fondée sur l’âge. Avec ce nouveau rapport, qui doit courir jusqu’en 2030, l’Organisation des Nations Unies veut mettre l’accent sur les mesures pour améliorer la vie des personnes âgées, avec le concours de l’OMS. Des points d’étape seront organisés par l’OMS en 2023, 2026 et 2029.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité