• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fêtes de fin d'année

Houx, gui : les plantes de Noël peuvent être des poisons

Attention à ne pas ingérer les plantes de Noël, notamment les houx et les guis, qui peuvent s’avérer toxique, rappelle l’Anses.

Houx, gui : les plantes de Noël peuvent être des poisons Svetlanais/iStock

  • Publié le 16.12.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les petites boules rouges des baies de houx provoquent des troubles digestifs.
  • Les feuilles de gui sont toxiques et peuvent conduire à des troubles cardiaques.
  • Les animaux de compagnie peuvent aussi être intoxiqués.

Chaque année, de nombreux enfants font l’erreur d’ingérer des baies de houx, du gui ou du poinsettia qui peuvent provoquer de graves symptômes. Ces décorations de Noël et du jour de l’An sont des plantes toxiques, a rappelé l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) ce mardi

Plus on en mange plus c’est grave 

La fin d’année est particulièrement sujette aux empoisonnements par ces plantes. Chaque année, les centres antipoison reçoivent “entre 60 et 80 appels pour des enfants de moins de 15 ans qui ont accidentellement mis à la bouche des baies de houx” dont 40% aux moments des Fêtes, précise l’Anses. Le poinsettia, la plante aux feuilles rouges flamboyantes, n’est pas grave pour les humains mais l’est pour les animaux.

Les symptômes dépendent de la quantité ingérée. En cause, les petites boules rouges des baies provoquent des troubles digestifs. Si l’enfant ingère plus d’une ou deux baies, les symptômes peuvent être plus graves et comprendre salivation importante, vomissements et diarrhées persistantes, voire neurologiques comme de la somnolence ou des convulsions. L’Anses note également que cette toxicité porte également sur les animaux, en particulier les animaux de compagnie comme les chats et les chiens.

Le gui peut être mortel pour les animaux domestiques

Le gui est également toxique et s’il est de bon effet de s’embrasser en dessous, il vaut mieux ne pas le manger. Contrairement aux houx, les feuilles sont plus toxiques que ses baies blanches. “Les centres antipoison reçoivent une quarantaine d’appels par an pour des ingestions, dont les trois-quarts entre novembre et janvier”, ajoute l’Anses. Les conséquences de son ingestion peuvent être plus graves encore qu’avec le houx puisqu’elles peuvent aller jusqu’aux troubles cardiaques si une grande quantité est ingérée. Il peut même être mortel pour les animaux domestiques.

Si un enfant ingère par inadvertance l’une de ces plantes, il faut prendre certaines précautions. Il faut s’assurer qu’il ne boive rien pour ne pas que le poison pénètre dans l’organisme. Il faut lui rincer la bouche avec un linge mouillé et contacter le centre antipoison. Si un animal de compagnie est concerné, l’Anses préconise d’appeler le centre antipoison vétérinaire.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité