• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie mondiale

Covid-19 : la piste d'un médicament qui bloquerait la transmission du virus en 24 heures

Un antiviral, appelé MK-4482 / EIDD-2801 ou Molnupiravir, montre en laboratoire une triple efficacité contre le nouveau coronavirus : il réduit le risque de développer une forme grave, empêche la transmission du virus et diminue la durée de la phase infectieuse. 

Covid-19 : la piste d'un médicament qui bloquerait la transmission du virus en 24 heures okskaz/istock

  • Publié le 07.12.2020 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un médicament testé en laboratoire pourrait être LE traitement contre la Covid-19
  • Développé pour soigner la grippe, il pourrait éviter l'apparition de formes graves de la Covid-19 et réduire la durée de l'infection
  • Les premiers essais cliniques ne débuteront pas avant 2021

Cela pourrait devenir une arme majeure dans la bataille contre la Covid-19 : un antiviral permettrait de bloquer la transmission du virus en seulement 24 heures. Ce médicament à administration orale, nommé MK-4482 / EIDD-2801 ou Molnupiravir, a été testé sur des furets. Dans Nature Microbiology, les scientifiques à l’origine de cette recherche présentent leurs résultats. 

Une étude réalisée sur des furets 

Dans cette expérience, six furets ont été infectés par le coronavirus. Trois d’entre eux ont reçu une dose du médicament, les autres ont eu une injection de placebo. Chacun de ces animaux a été placé avec deux autres furets n’ayant été ni infecté ni traité contre le virus. Au bout de quatre jours, tous les animaux ayant été en contact avec le groupe placebo ont été contaminés. En revanche, après huit jours de tests quotidiens, les chercheurs n’ont constaté aucune contamination parmi les animaux ayant été placés avec les furets traités. 

Un médicament aux multiples bénéfices

"C’est la première démonstration de l’efficacité d’un médicament oral pour bloquer la transmission du SARS-CoV-2", explique Richard Plemper, l'un des auteurs de cette recherche. Ce n’est pas le seul intérêt de ce traitement : il permet également de bloquer l’évolution de la maladie et ainsi empêcher l’apparition de formes graves et il réduit la durée de la phase infectieuse, ce qui diminue l’impact émotionnel et socio-économique de la pathologie. En France, les personnes diagnostiquées positives doivent rester au minimum sept jours en quarantaine. La période d’isolement peut être prolongée si le patient souffre encore de fièvre. 

Un médicament destiné à soigner la grippe 

Au départ, le Molnupiravir a été développé pour soigner la grippe et empêcher la réplication du virus. En avril 2020, des chercheurs ont voulu tester son efficacité sur le nouveau coronavirus : leur étude montre qu'il permet de prévenir mais aussi de réduire les lésions pulmonaires chez des souris infectées par la Covid-19. Cette nouvelle recherche n’a pas été réalisée sur des furets par hasard. "Nous pensons que les furets ont de l’intérêt dans la modélisation de la transmission car ils diffusent rapidement le SARS-CoV-2, mais ne développent généralement pas de formes graves, ce qui ressemble à la diffusion du virus chez les jeunes adultes", précise l’auteur principal de l’étude, Dr Robert Cox. Des essais cliniques ont d’ores et déjà été lancés sur des humains, mais il faudra patienter encore pour obtenir des résultats : les premières données devraient être disponibles à partir de mai 2021. 

Au 7 décembre 2020, la Covid-19 a provoqué plus de 1,5 millions de décès à travers le monde. En France, près de 2,3 millions de personnes l’auraient contractée, plus de 55 000 en sont décédées, d'après les dernières données de Santé Publique France. 


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité