• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Souvenirs

Les bonnes surprises de la mémoire : elle ne décline pas tant avec l'âge et elle est utile pour comprendre l'avenir

La mémoire ne permet pas seulement de se souvenir. Elle est aussi importante pour mieux anticiper et suivre les changements.

Les bonnes surprises de la mémoire : elle ne décline pas tant avec l'âge et elle est utile pour comprendre l'avenir Jean-philippe WALLET/iStock

  • Publié le 25.11.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les souvenirs nous aident à naviguer dans nos expériences futures
  • Avec l'âge, la précision de la mémoire reste en fait assez bonne dans des circonstances normales

La mémoire concerne autant l’avenir que le passé. Se plonger dans nos souvenirs nous permet de mieux anticiper l’avenir et l’âge n’a pas vraiment d’influence dans ce processus. Ce sont les conclusions de deux nouvelles études distinctes qui se sont intéressés à la mémoire. Les deux travaux viennent quelque peu modifier nos croyances jusque-là établies sur la mémoire, son rôle dans l'appréhension du futur et sa précision chez les personnes âgées.

Se souvenir pour mieux comprendre

Nos souvenirs nous aident à naviguer dans nos expériences futures. Des chercheurs américains de l'université de Washington à St. Louis ont découvert que plus une mémoire est d'abord encodée, plus il est facile pour une personne de remarquer les changements ultérieurs et de les comprendre. Dans leurs travaux, parus le 23 novembre dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), ils ont étudié le cerveau de participants à l’aide d’IRM pendant que ces derniers ont répondu à des questions sur des films qui ont représenté une vie dans la journée d’un acteur. Chaque nouveau film a représenté une nouvelle journée dans la vie de l’acteur avec à chaque fois de légers changements. Les volontaires étaient amenés à se souvenir de ce qui se passait dans les films de la veille. Trois jours plus tard, on a demandé aux participants de se souvenir de ce qui s’est passé dans le deuxième film et s'il est différent du premier.

La théorie classique de la mémoire suggère que plus une personne a encodé le premier film avec force, plus elle interfère avec les informations contradictoires du deuxième jour si l'acteur a fait quelque chose de différent. Cette expérience a montré l’inverse. Quand les participants ont montré davantage d'activité cérébrale à la fin du premier jour tout en regardant le deuxième jour, ils ont été plus susceptibles de remarquer une différence dans le deuxième film. “Cette récupération de mémoire illustrée se déroulait en temps réel, a observé Jeffrey Zacks, auteur de l’étude. Lorsque les gens regardaient le deuxième film, ils ne se contentaient pas de l'encoder ou de se former de nouveaux souvenirs. Ils récupéraient ce qui s'était passé dans le premier film en regardant le deuxième film, intégrant les deux et utilisant la récupération pour guider la compréhension.”

Des résultats surprenants

La deuxième étude est venue apporter une touche d’espoir aux personnes vieillissante : nos souvenirs conservent une fidélité remarquable avec la réalité, peu importe l’âge, tant que la personne est en bonne santé. Les chercheurs ont relevé une précision surprenante de 94%, même en tenant compte de l'âge, dans la restitution d’évènements passés. “Ces résultats sont surprenants pour beaucoup, étant donné le pessimisme général concernant l'exactitude de la mémoire et l'idée répandue que la mémoire d'événements ponctuels n'est pas digne de confiance”, s’est réjoui Nicholas Diamond, chercheur principal de l'étude.

L’équipe de chercheurs américains et canadiens a créé un événement immersif et scientifiquement contrôlé pour leurs participants : une visite audio-guidée de 30 minutes d'oeuvres d'art et d'autres objets exposés à Baycrest, un hôpital de recherche et d'enseignement pour les personnes âgées. Deux jours plus tard, les participants ont été invités à dire tout ce dont ils pouvaient se souvenir de la tournée. Les réponses ont été enregistrées puis vérifiées par rapport aux faits. Les chercheurs ont également testé les employés de l’hôpital sur leur rappel d'une visite vécue un mois à trois ans auparavant. Cela leur a permis d'examiner l'effet du délai entre l'événement et le rappel de la mémoire.

Les résultats ont montré que la précision des participants est élevée dans les deux cas. Une légère diminution dans la restitution des détails s’est observée avec l'âge et le temps. Au mieux, les participants se sont rappelés d’environ 25% de leur expérience. “Cela suggère que nous oublions la majorité des détails des événements quotidiens mais les détails dont nous nous souvenons correspondent à la réalité du passé”, a retenu Nicholas Diamond. “Cette étude nous montre que la précision de la mémoire est en fait assez bonne dans des circonstances normales et qu'elle reste stable avec l'âge, poursuit Brian Levine, co-auteur sur l'étude. Ces résultats seront utiles pour comprendre le fonctionnement de la mémoire chez les personnes vieillissant en bonne santé.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité