• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépression saisonnière

Le premier confinement nous a préparé à affronter la déprime hivernale

Les personnes atteintes de troubles affectifs saisonniers peuvent trouver plus facile de faire aux journées hivernales plus courtes grâce aux habitudes prises en raison de la pandémie.

Le premier confinement nous a préparé à affronter la déprime hivernale digitalskilet/iStock

  • Publié le 06.11.2020 à 19h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les conseils prodigués pendant le premier confinement sur les bonnes habitudes alimentaires, de sommeil et d’exercice physique à adopter ont offert un guide de conduite qui nous permet de mieux aborder l’hiver.
  • Les bonnes habitudes telles qu'une alimentation saine, une activité physique régulière et un rythme de sommeil constant peuvent aider à lutter contre le trouble saisonnier.
  • La luminothérapie peut aider à lutter contre la dépression saisonnière.

Le nouveau confinement a une grande différence par rapport au premier : il se déroule en hiver. La luminosité qui baisse et les journées qui raccourcissent sont autant de facteurs qui entraînent chez certains un trouble affectif saisonnier, ou dépression saisonnière. Cette année, ces troubles pourraient être moins graves que les hivers précédents en raison des habitudes déjà prises lors du premier confinement qui font que cette période plus morose devrait être traversée avec moins d’anxiété.

Prendre le temps

Le premier confinement aurait servi d’entraînement pour mieux aborder l’hiver. “Cela a certainement été le cas pour un certain pourcentage de la population”, estime Craig Sawchuk, psychologue à la Mayo Clinic du Minnesota (États-Unis), au média américain Healthline. Ce dernier estime que les conseils prodigués pendant le premier confinement sur les bonnes habitudes alimentaires, de sommeil et d’exercice physique à adopter ont offert un guide de conduite qui nous permet de mieux aborder l’hiver. “Ce sont toutes les choses qui nous aident à nous sentir mieux à tout moment de notre vie”, a-t-il poursuivi.

Angela Thoreson, thérapeute à la Mayo Clinic, estime que la période de confinement a apporté de bonnes habitudes comme celle de prendre le temps pour réfléchir et modifier ses habitudes de vie. “Les gens devaient ralentir et faire le point, a-t-elle plaidé au media de santé américain. La dépression saisonnière est comme n'importe quel autre problème de santé mentale. Les premières étapes sont des changements de style de vie.” Faire plus de sport, mieux manger et connecter autrement avec sa famille et ses amis sont autant de bonnes habitudes qui, elle pense, permettent de diminuer l’anxiété hivernale.

Pratiquer la luminothérapie

Pour soulager les symptômes anxieux pendant cette période de fin d’année, les deux chercheurs proposent plusieurs solutions. Ils estiment qu’il ne faut pas hésiter à se faire aider et à consulter. Limiter l’exposition aux médias peut permettre d’éviter d’angoisser, partagent-ils. Enfin, ils proposent également, pour ceux chez qui le manque de luminosité entraîne une dépression, de se tourner vers la luminothérapie. Une méta-analyse parue le 18 septembre 2019 dans la revue Sleep Medicine Review a révélé que cette thérapie est aussi efficace que les médicaments pour traiter la dépression.


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité