• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

Les personnes positives moins touchées par le déclin de leur mémoire

Les personnes d’humeur enthousiaste et joyeuse sont moins susceptibles de connaître un déclin de leur mémoire lorsqu’elles vieillissent.

Les personnes positives moins touchées par le déclin de leur mémoire djiledesign/iStock

  • Publié le 04.11.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes ayant des niveaux plus élevés d'affect positif ont eu une baisse de mémoire moins prononcée au cours de près d'une décennie.
  • L'humeur conditionne également l'apprentissage des enfants où certaines choses apprises dans le calme peuvent ne plus être accessibles lorsqu'ils sont actifs

Être de bonne humeur serait bon pour la mémoire. Une nouvelle étude révèle que les personnes qui se sentent enthousiastes et joyeuses, ce que les psychologues nomment un “affect positif”, sont moins susceptibles de subir un déclin de la mémoire à mesure qu'elles vieillissent. Les résultats de cette recherche, publiés le 22 octobre dans la revue Psychological Science, viennent confirmer les bienfaits d’un état d’esprit positif sur la mémoire.

Une baisse de mémoire moins prononcée

Les chercheurs se sont rendus compte que la bonne humeur retarde la perte de mémoire sur une longue période. “Nos résultats ont montré que la mémoire diminuait avec l'âge”, a d’abord constaté Claudia Haase, professeure agrégée à l'Université Northwestern et co-auteure principale de l'article. “Cependant, les personnes ayant des niveaux plus élevés d'affect positif ont eu une baisse de mémoire moins prononcée au cours de près d'une décennie”, a poursuivi Emily Hittner, co-auteure principale de l’article

Les chercheurs ont analysé les données de 991 adultes américains d’âge moyen à plus âgé qui ont participé à une étude nationale menée à trois périodes : entre 1995 et 1996, de 2004 à 2006, et entre 2013 et 2014. À chaque fois, ils ont dû évaluer leurs émotions ressenties lors des 30 jours qui précèdent. Dans les deux dernières évaluations, les participants ont également effectué des tests de performance de la mémoire. Ces tests ont consisté à retenir des mots immédiatement après leur présentation et à nouveau 15 minutes plus tard.

L'humeur joue également sur la mémoire des enfants

Cette étude n’est pas la première à montrer un lien entre l’humeur et la mémoire. Récemment, des chercheurs allemands ont constaté que l’humeur conditionne l’apprentissage des bébés. Les petits qui étaient d’une humeur moins calmer que celle dans laquelle ils se trouvaient lorsqu’ils apprenaient ne sont pas parvenus à imiter les actions de la marionnette qu’ils venaient d'observer. Les auteurs avancent que cela peut expliquer pourquoi les adultes ne se souviennent d’aucune expérience de leur petite enfance.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité