• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Couvre-feu: livraisons à domicile, attention danger

Des médecins alertent sur les dangers de la livraison à domicile, notamment pendant la période actuelle de couvre-feu où cette habitude gagne du terrain et détériore nos habitudes alimentaires.

Couvre-feu: livraisons à domicile, attention danger ake1150sb/iStock

  • Publié le 22.10.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • les mauvaises habitudes alimentaires peuvent avoir des conséquences directes chez les personnes atteintes d’hypertension artérielle, de cholestérol, d’une glycémie trop importante et d’obésité.
  • La distanciation sociale favorise une culture de la commande et de la consommation d'aliments réconfortants.
La période de couvre-feu est propice à se laisser tenter par de la nourriture en livraison. Une facilité qui ne relève pas de la bonne attitude, notent des médecins américains dans une étude publiée le 19 octobre dans le Journal of the American College of Cardiology. Cette période où l’on reste à la maison nous conduit à moins cuisiner et à plus commander, notent les scientifiques qui ont mené l’étude et qui travaillent à l’hôpital new-yorkais du Mount Sinai. Un phénomène constaté pendant le confinement où la moitié des Français ont pris du poids.

Des habitudes de commande décuplées

Les chercheurs mettent notamment en garde les personnes chez qui les mauvaises habitudes alimentaires peuvent avoir des conséquences directes, comme les personnes atteintes d’hypertension artérielle, de cholestérol, d’une glycémie trop importante et d’obésité. Pendant la crise sanitaire actuelle, où ils sont déjà considérés à risque, mal manger contribue à aggraver leur cas et à les fragiliser face au virus. “Les commandes au domicile peuvent avoir un impact négatif sur les habitudes de santé, ainsi que la perturbation des anciennes routines. Il faut un programme de prévention pour créer une culture saine”, plaident les chercheurs.

Le mode de vie actuel en période de crise sanitaire conduit à développer nos habitudes de commande en ligne et à détériorer nos habitudes alimentaires. En outre, cela nous pousse à moins pratiquer d’activité physique, accélérant la détérioration de notre santé. “La distanciation sociale favorise une culture de la commande et de la consommation d'aliments réconfortants, observent les chercheurs. Plus précisément, avec la fermeture des écoles et des programmes de repas du midi, et de nouvelles routines de travail ou de séjour à la maison, les risques de dénutrition, de prise de poids et de déconditionnement chez les enfants/adultes doivent être contrés par des activités physiques planifiées à la maison.”

Attention aux portions

Pendant la période de confinement, le nutritionniste Patrick Sérog a partagé ses bons conseils pour bien se nourrir. Des conseils qui se retrouvent pendant la période de couvre-feu. La première chose, a-t-il noté, est de faire attention à ses portions. “Si on prend un repas : il ne faut pas qu’une entrée dépasse 100 grammes, que la viande ou le poisson dépasse 120 grammes, les féculents c’est une seule fois par jour et pas plus de 150 grammes en poids cuit et les légumes peuvent être pris à 150 grammes également. On peut également accompagner cela d’un yaourt et d’un fruit. Il ne faut pas dépasser une cuillère à soupe d’huile par personne par repas. Pour le pain, pas plus d’un quart de baguette par personne par repas. Si dans l’après-midi on veut se faire un peu plaisir, il faut viser les fruits que l’on aime.”

Concernant les aliments à privilégier, il a surtout mis l’accent sur ceux qu’il faut éviter. La pizza, qui est l’un des atouts de la livraison à domicile, ne doit pas être mangée plus d’une fois par semaine. Pour les quiches, c’est une tous les dix jours. “On peut continuer à manger des plats en sauce, même s’il faut éviter les sauces au beurre et les sauces grasses. Le grignotage doit être réduit à tout prix, a-t-il ajouté. On peut grignoter des fruits, de temps en temps une petite tarte durant l’après-midi.”
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité