• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Trop tendance

Très à la mode, le jeûne intermittent ne fait pas ses preuves

Même s'il fait de nombreux émules, le jeûne intermittent n'a que peu d'avantages métaboliques.

Très à la mode, le jeûne intermittent ne fait pas ses preuves Deagreez/iStock

  • Publié le 06.10.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes ayant suivi un jeûne intermittent pendant trois mois ont perdu un peu moins de 100 grammes par semaine.
  • Ces mêmes personnes ont perdu plus de masse musculaire que le groupe ayant suivi un régime alimentaire classique de trois repas par jour.

Le jeûne intermittent est on ne peut plus à la mode, et pourtant. Selon un nouvel essai clinique randomisé du JAMA, il ne serait pas très efficace pour perdre du poids, et empêcherait même le bon développement des muscles.

Moins 1,2 kilo en trois mois

Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe de scientifiques a réuni 116 adultes ayant un indice de masse corporelle (IMC) compris entre 27 et 43, et les a répartis au hasard dans deux groupes : les premiers participants ont pris trois repas par jour pendant trois mois, et les seconds ont suivi un régime intermittent sur la même période. Le groupe du jeûne intermittent pouvait manger à sa guise entre 12h00 et 20h00, mais pas en dehors de ces horaires. Les deux groupes consommaient à peu près le même nombre de calories par jour.

A la fin de l’expérience, les chercheurs ont mesuré la perte de poids de tous les participants, ainsi que leur masse grasse et leur masse maigre. Bilan : les personnes ayant suivi un jeûne intermittent ont perdu un peu moins de 100 grammes par semaine, soit environ 1,2 kilos en trois mois. Par ailleurs, elles ont perdu plus de masse musculaire que le groupe ayant suivi un régime alimentaire classique de trois repas par jour.

“La perte de masse maigre est un signal inquiétant”

"Quelle que soit la manière dont on le considère, le fait de manger par intermittence a entraîné une perte de poids très modeste", a déclaré Ethan Weiss, co-auteur de l’étude. Il ajoute : “Le jeûne intermittent n'offrait aucun autre avantage métabolique. Par ailleurs, la perte de masse maigre est un signal inquiétant". Notons tout de même qu’une période de trois mois est trop courte pour perdre durablement beaucoup de poids.

En cette année 2020, le jeûne intermittent est devenu l'un des régimes alimentaires les plus suivis aux États-Unis, selon l'International Food Information Council (IFIC). Il fait également de très nombreux adeptes en France, notamment chez les femmes.

Le jeûne intermittent est un terme recouvrant une famille de régimes alimentaires consistant à alterner des périodes de jeûne et des périodes d'alimentation normale. Beaucoup de variations temporelles existent.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité