• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Naissance

L’accouchement influe sur le microbiote de l’enfant

Une naissance par césarienne ou un travail long augmentent le risque d’obésité et d’allergie. 

L’accouchement influe sur le microbiote de l’enfant Chameleonseye/iStock

  • Publié le 05.10.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Un accouchement long ou une césarienne sont des moments douloureux pour la femme qui donne naissance, mais ils peuvent aussi influencer la santé de l’enfant. Des chercheurs de l’université canadienne d’Alberta montrent que ce type d’accouchement modifie le microbiote du bébé. À terme, cela augmente son risque de souffrir d’allergies ou d’obésité. “Ce qui nous arrive à l’âge adulte est lié aux choses auxquelles nous sommes exposés pendant la petite enfance", souligne l’autrice principale de l’étude, Anita Kozyrskyj. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Gastroenterology.

Une cohorte de 1 667 enfants 

Un premier accouchement est généralement plus long : il dure environ sept heures, contre quatre heures pour le deuxième. Chaque naissance est différente, certaines femmes accouchent plus vite, d’autres auront besoin de 12, 24 voire de 48 heures. Un accouchement par voie basse n’est pas toujours possible selon la situation, dans ce cas, les médecins pratiquent la césarienne. 

Dans cette recherche, les scientifiques ont analysé les échantillons de selles de 1 667 enfants nés au Canada. Ils faisaient tous partie d’une cohorte appelée CHILD, dont l’objectif était de suivre des jeunes de leur naissance jusqu’à leur adolescence pour déterminer les causes des allergies, de l’asthme, de l’obésité et d’autres maladies chroniques. 

Des risques plus élevés de surpoids et d’allergie 

L’équipe de recherche a comparé l’état du microbiote à trois et 12 mois, et l’état de santé à un et trois ans. Les chercheurs ont constaté que les enfants nés par césarienne avaient plus de risques d’avoir un indice de masse corporelle élevé à un et trois ans. L’analyse de leur microbiote à trois mois montre un taux inhabituel de deux types de bactéries : les entérobactériacés et les bactéroïdacées. D’après eux, cette concentration anormale était la principale cause du surpoids. À un an, ce déséquilibre du microbiote était toujours présent, et une colonisation par la bactérie clostridioide difficile a également été constatée. Les scientifiques estiment que cette dernière est à l’origine des allergies détectées chez les enfants. Ces risques étaient également plus élevés chez les enfants nés après un long travail.

La césarienne, uniquement lorsqu’elle est inévitable 

Comprendre comment les déséquilibres du microbiote intestinal affectent la santé pendant l’enfance nous permet d’avoir plusieurs options pour prévenir ces maladies chroniques avant qu’elles n’apparaissent", explique l’autrice principale de l’étude. Avec son équipe, ils veulent éviter des césariennes inutiles et mettre au point des traitements pour rééquilibrer le microbiote après la naissance. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité