• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale du cœur

Enceinte ou envie de l’être ? Pensez à contrôler votre cœur

Les maladies cardiovasculaires pendant la grossesse multiplient par 100 le risque de décès maternel.

Enceinte ou envie de l’être ? Pensez à contrôler votre cœur Paul Campbell/iStock

  • Publié le 28.09.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité maternelle dans la plupart des pays occidentaux.
  • Très tôt au cours de la grossesse, la taille des cavités cardiaques augmente, les vaisseaux se dilatent et le cœur bat plus vite, pour assurer le débit sanguin croissant vers le placenta et le bébé.

En cette journée mondiale du cœur, l’association Agir pour le Cœur des Femmes sensibilise aux conséquences des maladies cardiovasculaires pendant la grossesse, qui multiplient par 15 les complications pour le bébé et par 100 le risque de décès des mamans.

Adaptation cardiaque à la grossesse

“Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité maternelle dans la plupart des pays occidentaux. En France, les résultats de l’enquête des causes de mortalité maternelle montrent que les hémorragies sont la première cause directe de mortalité, tandis que les maladies cardiovasculaires en sont la première cause indirecte", insiste la professeure Claire Mounier-Véhier, cardiologue au CHU de Lille et cofondatrice du fonds de dotation Agir pour le Cœur des Femmes.

En cause notamment : les impressionnantes capacités d’adaptation du corps des femmes, qui permettent le développement harmonieux du placenta, nouvel organe vasculaire spécifique aidant à la croissance du bébé dès sa conception. “On estime que l’adaptation cardiaque à la grossesse est proche de celle des sportifs de haut niveau d’endurance, explique la docteure Marjorie Richardson, cardiologue au CHU de Lille. Très tôt au cours de la grossesse, la taille des cavités cardiaques augmente, les vaisseaux se dilatent et le cœur bat plus vite, pour assurer le débit sanguin croissant vers le placenta et le bébé.”

Attendre le feu vert

Pendant la grossesse et après l’accouchement, les artères sont aussi particulièrement sollicitées. “Il est nécessaire de les surveiller attentivement et d’en prendre soin", souligne Agir pour le Cœur des Femmes. Par ailleurs, les complications cardiovasculaires pendant la grossesse augmentent le risque de développer ultérieurement une maladie du cœur, en particulier après la ménopause.

Avant la grossesse, on estime à 150 000 le nombre de femmes porteuses d’une maladie cardiaque en âge de procréer en France. “Pour une femme porteuse d’une maladie cardiovasculaire, se faire accompagner par son gynécologue, son médecin traitant et son cardiologue est essentiel pour mener à bien un projet de grossesse dans des conditions de sécurité optimales, conclut la professeure Geneviève Plu-Bureau, responsable de l’unité de gynécologie médicale de l’hôpital Port-Royal, à Paris. Une contraception est conseillée en attendant le feu vert de l’équipe d’experts cardio-obstétricale afin de programmer la grossesse dans une situation clinique préparée et optimale pour la mère et l’enfant.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité