• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Deuxième vague

Covid-19 : les restaurants et les bars seraient bien une cause du rebond de l’épidémie

Une étude américaine pointe la responsabilité des restaurants et des bars dans la propagation du virus SARS-CoV-2, tout en atténuant celle des transports en commun et des lieux de travail.

Covid-19 : les restaurants et les bars seraient bien une cause du rebond de l’épidémie Michele Ursi/iStock

  • Publié le 12.09.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon l'étude américaine menée sur 300 participants, 1 contamination sur 2 pourrait être liée à la fréquentation des bars et des restaurants.

Alors qu’en France, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue d’augmenter chaque jour avec un taux d’incidence de 72 cas pour 1 000 personnes, la question de la fermeture des bars et des restaurants n’a pas été évoquée vendredi 11 septembre par le Premier ministre Jean Castex. Pourtant, selon une étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) aux États-Unis, ces lieux de socialisation contribuent bien à la propagation de l’épidémie.

Deux fois plus de contaminations

Porter son masque tout en mangeant ou en buvant, espacer les tables d’au moins un mètre, éviter les brassages de foule dans les lieux clos : autant de recommandations difficiles à respecter dans les bars et restaurants et qui ont, selon l’étude, contribué à la circulation active du virus outre-Atlantique.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs des CDC ont adressé un questionnaire à 300 personnes étant venues se faire tester au mois de juillet dans 11 hôpitaux américains. La moitié des participants avait été testé positive, l’autre non.

L’objectif des question posées était de retracer l’itinéraire des personnes testées positives durant les 14 jours qui précédaient l’apparition des symptômes de la Covid-19 : étaient-elles sorties faire des courses ? Avaient-elles emprunté les transports en commun ? Fréquenté une salle de sport, un salon de coiffure, un bar, restaurant ? Étaient-elles allées au bureau ou dans un endroit clos avec plus de 10 personnes ?

Le questionnaire interrogeait aussi sur la pratique des gestes barrière et sur le port du masque. En analysant les réponses, les chercheurs ont alors constaté que les répondants testés positifs comme négatifs disaient le porter dans des proportions similaires, à l’exception de deux lieux : les bars et les restaurants.

Résultat : les cas positifs sont deux fois plus nombreux chez les répondants ayant fréquenté ces établissements dans les deux semaines précédant l’apparition des symptômes et ce, même s’ils n’ont pas été en contact avec une personne malade.

Une étude préliminaire

L’étude étant observationnelle et ayant été réalisée sur un nombre limité de participants, d’autres travaux seront nécessaires pour confirmer ses conclusions.

Toutefois, ces résultats préliminaires plaident pour un port du masque dans les lieux clos et fréquentés pour prévenir la contamination par des gouttelettes.

Les CDC ont d’ailleurs publié un certain nombre de recommandations à destination des bars et restaurants : exiger le lavage des mains fréquents des employés, procéder à la désinfection régulière des surfaces, exiger le port du masque par le personnel et les clients ou encore placer des panneaux dans des endroits très visibles (par exemple, aux entrées, dans les toilettes) qui encouragent les mesures de protection quotidiennes comme le lavage des mains.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité