• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bêta-amyloïde

Alzheimer : la qualité de notre sommeil peut prédire le début de la maladie

Avoir un sommeil profond et réparateur permettrait de se défendre contre l’apparition d’Alzheimer.

Alzheimer : la qualité de notre sommeil peut prédire le début de la maladie KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 09.09.2020 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'étude du sommeil permet de prédire les changements dans les plaques bêta-amyloïdes dont l'accumulation dans la cerveau conduit à développer Alzheimer.
  • Avoir un sommeil profond et réparateur pourrait ralentir le développement de cette maladie.

Dis-moi comment tu dors et je te dirai si tu seras atteint d’Alzheimer. Des chercheurs américains de l’université de Berkeley en Californie suggèrent qu’il est possible de prédire l’apparition d’Alzheimer chez une personne en étudiant son sommeil. “Nous avons constaté que le sommeil que vous avez en ce moment est presque comme une boule de cristal vous indiquant quand et à quelle vitesse Alzheimer se développera dans votre cerveau”, confirme Matthew Walker, professeur de psychologie et de neurosciences à l'UC Berkeley et auteur principal de l’étude. Les résultats ont été publiés le 3 septembre dans la revue Current Biology.

Le sommeil profond, la clé 

Les chercheurs ont comparé la qualité du sommeil de 32 personnes âgées en bonne santé à l'accumulation dans leur cerveau de la plaque toxique connue sous le nom de bêta-amyloïde. Il s’agit d’un acteur clé dans l'apparition et la progression d'Alzheimer, qui détruit les voies de la mémoire et d'autres fonctions cérébrales. Leurs résultats montrent que les participants à qui ont commencé à avoir un sommeil plus fragmenté et moins de sommeil à ondes lentes à mouvements oculaires non rapides sont plus susceptibles de montrer une augmentation de la bêta-amyloïde au cours de l'étude et donc de développer la maladie. “Plutôt que d'attendre que quelqu'un développe la démence de nombreuses années plus tard, nous sommes en mesure d'évaluer comment la qualité du sommeil prédit les changements dans les plaques bêta-amyloïdes à différents moments, avance Matthew Walker. Ce faisant, nous pouvons mesurer la vitesse à laquelle cette protéine toxique s'accumule dans le cerveau au fil du temps, ce qui peut indiquer le début de la maladie d'Alzheimer.”

Le sommeil profond cible d'une intervention contre le déclin cognitif

Les résultats renforcent le lien entre l’apparition d’Alzheimer et le manque de sommeil. Ces nouvelles découvertes identifient le sommeil profond comme la cible d'une intervention contre le déclin cognitif. “Le cerveau se lave pendant le sommeil profond, et il peut donc y avoir une chance de revenir en arrière en dormant plus tôt dans la vie, précise le chercheur. Si un sommeil profond et réparateur peut ralentir cette maladie, nous devrions en faire une priorité majeure. Et si les médecins connaissent ce lien, ils peuvent interroger leurs patients plus âgés sur la qualité de leur sommeil et suggérer le sommeil comme stratégie de prévention.”

Voyager dans le futur 

Chaque participant a passé une nuit de huit heures de sommeil dans le laboratoire de Matthew Walker tout en subissant une polysomnographie, soit une batterie de tests qui enregistrent les ondes cérébrales, la fréquence cardiaque, les niveaux d'oxygène dans le sang et d'autres mesures physiologiques de la qualité du sommeil. Les chercheurs ont régulièrement suivi le taux de croissance de la protéine bêta-amyloïde dans le et ont comparé les niveaux de bêta-amyloïde des individus à leurs profils de sommeil.

Les résultats soutiennent l'hypothèse selon laquelle la qualité du sommeil est un biomarqueur et un prédicteur de la maladie. “Nous savons qu'il existe un lien entre la qualité du sommeil des gens et ce qui se passe dans le cerveau, en termes de maladie d'Alzheimer. Mais ce qui n'a pas encore été testé, c'est si votre sommeil en ce moment prédit ce qui va vous arriver des années plus tard, détaille Joseph Winer. Mesurer efficacement le sommeil nous aide à voyager dans le futur et à estimer où sera votre accumulation d'amyloïde.” En intervenant directement sur le sommeil pour en améliorer sa qualité, les chercheurs pensent que cela peut conduire à réduire les risques, ou retarder, l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité