• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Etats-Unis : l'Académie de pédiatrie s'inquiète du nombre d'enfants malades de la Covid-19

Le nombre de contaminations à la Covid-19 des enfants aux Etats-Unis a plus que doublé durant l'été. Un phénomène que personne n'explique et qui va à rebours des idées reçues. Malgré ce constat, l'Académie américaine de pédiatrie maintient qu'il faut rouvrir les écoles selon le contexte sanitaire local.

Etats-Unis : l'Académie de pédiatrie s'inquiète du nombre d'enfants malades de la Covid-19 Feverpitched/istock

  • Publié le 01.09.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Entre le 21 mai et le 20 août, le nombre de contaminations chez les enfants aux USA a augmenté de 720%
  • Malgré cette dégradation des indicateurs, les enfants demeurent statistiquement moins touchés et développent des formes moins graves de la Covid-19
  • L'Académie américaine de pédiatrie maintient qu'il faut malgré tout rouvrir les classes dans les endroits "potentiellement sûrs"

Et si les enfants transmettaient plus la Covid-19 que nous le croyions ? C'est la conclusion à laquelle aboutit l'Académie américaine de pédiatrie (AAP). Sur une base de donnée du taux de contamination, d'hospitalisation et de décès des enfants dans chaque États des États-Unis, elle constate que ces chiffres augmentent bien plus vite chez eux que dans le reste de la population. Bien que les données ne soient pas entièrement fiables - certains États regroupent dans la catégorie "enfant" les moins de 24 ans ou ne séparent pas les enfants des adolescents -, les faits semblent être bien établis. "N'importe quelle personne qui a été en première ligne dans un hôpital pour enfant peut affirmer que nous avons pris en charge de nombreux enfants très malades, atteste le docteur Sean O'Leary vice-président du comité des maladies infectieuses de l'AAP. Oui, les cas sont moins sévères chez les enfants que chez les adultes, mais ce n'est pas complètement bénin."

Comment expliquer cette hausse plus forte chez les enfants des contaminations, hospitalisation et décès ? Dans les pages du New-York times, le médecin assure qu'il est "évident" que les mineurs sont davantage infectés maintenant qu'au début de l'année. Par rapport à une base de 100 le 21 mai dernier, le nombre de cas a augmenté de +270% au 20 août sur l'ensemble de la population étasunienne dont +720% chez les enfants. Idem pour le nombre d'hospitalisation où l'augmentation générale n'est "que" de +122% et celle des plus jeunes de +356%. Quant aux décès, il a augmenté de +115% dans l'ensemble de la société et +229% pour les mineurs. Selon le journal de la cote Est, les cas infantiles représentaient 5% de l'ensemble des cas documenté en mai, et aujourd'hui le 20 août ils représentent 9% des cas.

Débat sur la réouverture des écoles en présentiel

Là-bas comme ici, la question de la rentrée des classes divise. Certains avocats sont parvenus à faire rouvrir des établissements sur la vraisemblance d'une transmission plus faible chez les enfants. Une croyance partagée par le président des États-Unis, Donald Trump, qui s'est prononcé pour l'ouverture complète des établissements scolaires et a affirmé dans des vidéos sur les réseaux sociaux que les enfants "sont virtuellement immunisé". Ces messages ont été censurés par Facebook et Twitter au nom de lutte contre la désinformation.

Or selon le New-York times, si de nombreux experts américains sont convaincus que le virus se transmettait par les adultes, le journal affirme que les colonies de vacances et les écoles semblent avoir prouvé que la transmission peut également se faire via les enfants. Les médecins ont constaté que dans une colonie de vacances en Georgia où des centaines de personnes ont été infectées près de 76% des campeurs et membres du personnel - dont les résultats étaient disponibles - étaient infectés par la Covid-19. Le journal affirme que le nombre d'infections était plus élevé parmi les camps regroupant les plus jeunes participants âgés entre 6 et 10 ans. 

Les enfants demeurent moins contaminants

Comment expliquer cette hausse des cas chez les plus jeunes et la plus forte infection dans cette colonie de vacances ? Statistiques pas suffisamment affinées ou relâche sur les gestes barrière auprès des plus jeunes ? Aucun pédiatre contacté par le journal américain ne répond à cette question. Cependant une étude publiée en juin dans Nature assurait que les moins de 20 ans avaient approximativement deux fois moins de chance de contracter le virus que leurs aînés. Selon le New-York times, cette statistique est validée par les données de l'ensemble des États à la date du 26 août. Et selon le journal il semblerait que cette statistique soit également vrai entre les 10-19 ans et les moins de 10 ans qui sont de ce fait la population la moins statistiquement touchée.

Pourtant malgré le doublement du nombre d'enfants contaminés depuis les dernières recommandations de l'AAP en juin dernier, les médecins américains assurent qu'il faut rouvrir les écoles. "Il y a toujours beaucoup d'endroits où il est potentiellement sûr de rouvrir les écoles même en sachant que les enfants peuvent être infectés et que parfois ils peuvent l'être sévèrement" affirme le Dr Sean O'Leary. Le pédiatre William Raszka expert dans les maladies infectieuses à l'université du Vermont s'inquiète d'une rentrée scolaire dans les zones à forte charge virale et spécialement dans les États où ni le port du masque, ni le respect des gestes barrière ne sont obligatoires. "Quand il y a un fort taux de prévalence [NDLR : du virus] dans la localité et que vous ouvrez les écoles, il y aura beaucoup de transmissions dans les établissements scolaires" affirme-t-il. 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1176-Coronavirus-Covid-19-n-est-qu-une-infection-virale-poumon

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité