• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Protéine KIF3A

Des variations génétiques provoquent l’eczéma

Des chercheurs ont découvert comment les variations génétiques provoquent l’eczéma. Cette découverte pourrait conduire à des tests génétiques qui identifient les nourrissons à risque de contracter la maladie.

Des variations génétiques provoquent l’eczéma ipopba/iStock

  • Publié le 24.08.2020 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Deux variations relativement courantes d'un gène appelé KIF3A sont responsables d'une barrière cutanée altérée qui permet une perte d'eau accrue de la peau, favorisant le développement de l’eczéma.
  • Une baisse de la production de la protéine KIF3A, favorisant le dysfonctionnement de la barrière qui maintient normalement la peau bien hydratée, augmente la probabilité qu'une personne développe de l’eczéma.

L’origine de l’eczéma pourrait bien avoir été trouvée. Des chercheurs américains de la National Institutes of Health (NIH) ont décrit comment deux variations relativement courantes d'un gène appelé KIF3A sont responsables d'une barrière cutanée altérée qui permet une perte d'eau accrue de la peau, favorisant le développement de l’eczéma. Cette découverte pourrait conduire à des tests génétiques permettant aux parents et aux médecins de prendre des mesures pour potentiellement protéger les nourrissons vulnérables contre le développement d’eczéma et d'autres maladies allergiques. Les résultats de l’étude ont été publiés le 14 août dernier dans la revue Nature Communications.

La protéine KIF3A, la clé

Le gène KIF3A code pour une protéine impliquée dans la génération de signaux de l'extérieur vers l'intérieur d'une cellule. Auparavant, les scientifiques ont identifié une association entre deux variations génétiques de KIF3A et l'asthme chez les enfants également atteints d'eczéma. Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont découvert que ces variations, ou polymorphismes à un seul nucléotide (SNP), ont changé des parties du gène KIF3A en une forme qui peut réguler, par un processus appelé méthylation, la vitesse à laquelle un gène produit des protéines. Les chercheurs ont confirmé que les cellules de la peau et de la muqueuse nasale de personnes atteintes des variantes KIF3A SNP ont plus de méthylation. Ils ont également démontré que ces personnes présentent des niveaux plus élevés de perte d'eau de la peau, favorisant le développement de l’eczéma.

Pour déterminer si des niveaux inférieurs de KIF3A provoquent de l’eczéma, les scientifiques ont étudié des souris dépourvues de KIF3A dans les cellules de la peau. Ils ont constaté que ces souris ont également une perte d'eau accrue de la peau en raison d'une barrière cutanée dysfonctionnelle et sont plus susceptibles de développer des caractéristiques de dermatite atopique. Les chercheurs ont conclu que la présence de l'un ou des deux SNP dans le KIF3A humain entraîne une baisse de la production de la protéine KIF3A, favorisant le dysfonctionnement de la barrière qui maintient normalement la peau bien hydratée, augmentant la probabilité qu'une personne développe de l’eczéma.

Prévenir l’eczéma chez les nourrissons

Les nourrissons pourraient profiter de cette découverte pour être dépistés des risques d’eczéma qu’ils présentent. Les thérapies visant spécifiquement la perte d'eau de la peau, telles que les régimes d'hydratation topique intensive, pourraient être évaluées pour leur capacité à prévenir la dermatite atopique chez les enfants atteints de SNP. La prévention de l’eczéma dans la petite enfance pourrait à son tour empêcher une cascade de maladies allergiques supplémentaires plus tard dans la vie, telles que l'asthme, les allergies alimentaires et la rhinite allergique.

La dermatite atopique, ou eczéma, est une affection cutanée inflammatoire qui touche jusqu'à 20% des enfants. Cette maladie chronique se caractérise par une peau sèche, épaissie et qui démange intensément, en particulier dans les plis cutanés. Les personnes atteintes d'eczéma sont plus sensibles aux infections cutanées bactériennes, virales et fongiques et développent fréquemment des maladies allergiques supplémentaires telles que l'asthme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité