• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

“Les conséquences psychiatriques du Covid-19 sont devant nous”

Marion Leboyer, directrice des départements universitaires de la psychiatrie de l'hôpital Henri-Mondor de Créteil a alerté les auditeurs de France Inter sur les conséquences de la Covid-19 sur notre santé mentale en mettant en lumière notamment une étude italienne récente sur ce sujet.

“Les conséquences psychiatriques du Covid-19 sont devant nous” Natali_Mis/iStock

  • Publié le 17.08.2020 à 18h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Les effets psychiatriques du confinement et de la Covid-19 semblent se dessiner un peu plus. Selon la professeure en psychiatrie, Marion Leboyer, les conséquences sont “devant nous pour plusieurs mois et plusieurs années.” Au micro de France Inter, la directrice des départements universitaires de la psychiatrie de l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, a égrainé les principales raisons de cette alerte. Le confinement et la peur qu'engendre la pandémie ont exposé au stress, à l'anxiété et à la dépression beaucoup de personnes infectées ou non. À cela s'ajoute des les difficultés économiques et financières réelles ou supposées dû à l'incertitude économique provoqué par la crise et qui augmente les risques de dépression et d'anxiété. “En plus pour ceux qui ont été malades, on sait qu'ils ont eu très peur à cause de la maladie, rappelle la professeur en psychiatrie. Ils ont eu peur d'exposer leurs proches, ils se sont retrouvés en situation d'isolement social et ils ont parfois, quand ils ont été hospitalisés, été soumis ou exposés à des situations très traumatisantes dont ils gardent le souvenir.”

Un environnement général qui touche le plus grand nombre. Cependant, au vu de l'état des connaissances actuelles, le Covid-19 semble également avoir des répercussions directes sur la santé mentale. “On sait qu'avec la Covid-19 il a un tropisme pour le système nerveux central, pour le cerveau, assure, la professeure Leboyer. En plus les conséquences inflammatoires de l'infection, la fameuse ‘tempête cytokinique’ laisse des séquelles — comme il y a des séquelles pulmonaires ou cardiologiques — qui augmentent le risque de pathologies psychiatriques.”

Antécédents

La médecin cite deux sources récentes. La première établit un lien entre la famille des coronavirus - pas seulement le Covid-19 - et leur effet sur la santé mentale. "Elle montre que dans les mois et années qui ont suivi le fait d'être infecté par ces coronavirus, il y a une augmentation très significative de patients qui n'avaient jamais eu de pathologie psychiatrique avant et qui développent des troubles anxieux et des dépressions" révèle-t-elle.

La seconde étude a été publiée le 4 août denier par des chercheurs italiens. Ils ont suivi l'évolution psychiatrique de 400 personnes infectées par la Covid-19 dans la région de Milan. Publiée dans la revue Brain, Behavior and Immunity, les scientifiques transalpins ont remarqué que tous les patients avec un diagnostic psychiatrique antérieur ont vu leur état mental se dégrader. Dans l'ensemble, 56% des participants de l'étude ont présenté au moins un de ces troubles, "proportionnellement à la gravité de l'inflammation au cours de la maladie" : 42% de l'anxiété, 40% de l'insomnie, 31 % une dépression, 28% ont eu un stress post-traumatique et 20% des symptômes obsessionnels-compulsifs.

Selon cette étude italienne, parmi les personnes sans antécédent, les femmes ont particulièrement souffert d'anxiété et de dépression malgré "la moindre gravité de l'infection". "Cela confirme ce que nous savions déjà, à savoir la plus grande prédisposition des femmes à pouvoir développer des troubles anxieux-dépressifs, commente le professeur Francesco Benedetti, psychiatre un des auteurs de l'étude. Cela nous amène à émettre l'hypothèse que cette plus grande vulnérabilité pourrait aussi être due au fonctionnement différent du système immunitaire dans ses composantes innées et adaptatives.” Des troubles dus en partie aux conditions socio-économiques et imputables directement à la maladie. Reste à mieux connaître les mécanismes qui provoquent cette dégradation mentale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité