• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Les rhumes ont entraîné notre système immunitaire à reconnaître la Covid-19

Une nouvelle étude confirme le principe d’immunité croisée selon lequel des infections antérieures par des virus du rhume ont entraîné le système immunitaire à reconnaître le SARS-CoV-2.

Les rhumes ont entraîné notre système immunitaire à reconnaître la Covid-19 Dr_Microbe/iStock

  • Publié le 10.08.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Certaines personnes qui n’ont jamais été exposées au SARS-CoV-2 présentent des lymphocytes T, des globules blancs qui sont responsables de l’immunité cellulaire, qui peuvent freiner l’épidémie.
  • Cela explique pourquoi certains développent une forme grave de l'infection alors que d'autres n'ont qu'une forme légère.

La question de l’immunité autour de la Covid-19 continue de faire l’objet de nombreuses recherches. Une étude publiée le 4 août dans la revue Science par des chercheurs de l’institut d’immunologie La Jolla en Californie (Etats-Unis) révèle que l’exposition passée à des rhumes a permis à de nombreuses personnes de développer un système immunitaire capable de reconnaître la Covid-19. “Cela pourrait aider à expliquer pourquoi certaines personnes atteintes du Covid-19 n’ont que peu de symptômes alors que d’autres tombent gravement malades”, estime Daniela Weiskopf, co-auteure de l’étude.

Une bonne mémoire immunitaire

Certaines personnes qui n’ont jamais été exposées au SARS-CoV-2 présentent des lymphocytes T, des globules blancs qui sont responsables de l’immunité cellulaire, qui peuvent freiner l’épidémie. “Nous avons prouvé que, chez certaines personnes, la mémoire des lymphocytes T préexistante contre les rhumes communs permet de reconnaître le SARS-CoV-2, jusqu'aux structures moléculaires exactes”, note Daniela Weiskopf.

Cette théorie de l’immunité croisée a déjà été étudiée précédemment et des chercheurs allemands ont montré que les cellules immunitaires, développées après un simple rhume, s'activent au contact du coronavirus. Cette réponse immunitaire serait durable, en comparaison avec les anticorps qui sont développés par l’organisme après une première infection à la Covid-19 et qui ne semblent pas durer dans le temps.

Les lymphocytes T, la clé

Cette mémoire immunitaire pourrait expliquer pourquoi certaines personnes développent des infections graves à la Covid-19 quand d’autres ont des formes plus légères. Il est possible que cette “réactivité immunitaire se traduise par différents degrés de protection contre la Covid-19, a déclaré l’autre co-auteur principal de l'étude Alessandro Sette. D’autres recherches sont nécessaires pour la confirmer. Avoir une forte réponse des lymphocytes T, ou une meilleure réponse des lymphocytes T peut vous donner l'opportunité d'avoir une réponse beaucoup plus rapide et plus forte.” Le rôle exact des lymphocytes T contre la Covid-19 doit être précisé.

Dans cette étude, les chercheurs ont analysé des échantillons de sang prélevés sur des personnes entre 2015 et 2018. Dans ces échantillons, les lymphocytes T ont réagi à plus de 100 sites spécifiques sur le SARS-CoV-2. Les chercheurs ont montré que ces cellules T réagissent également à des sites similaires sur quatre coronavirus différents qui causent des infections par le rhume.“Cette étude fournit des preuves moléculaires directes très solides que les cellules T peuvent voir des séquences qui sont très similaires entre les coronavirus du rhume commun et le SARS-CoV-2”, a ajouté Alessandro Sette.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité