• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Contre le coronavirus, les visières ne protègent pas aussi bien que les masques

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) estime que “les visières ne peuvent être utilisées comme seul moyen barrière pour une protection respiratoire” contre la Covid-19. 

Contre le coronavirus, les visières ne protègent pas aussi bien que les masques PS3000/iStock

  • Publié le 23.07.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Bien qu'elle soit plus agréable et légère à porter, la visière ne protège pas de la Covid-19 aussi efficacement que le masque chirurgical
  • Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) estime que "les visières ne peuvent être utilisées comme seul moyen barrière pour une protection respiratoire"
  • Les personnes portant une visière sans masque encourent une amende de 135 euros

Déjà exigé dans les transports en commun depuis la levée du confinement, le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux clos le 20 juillet dernier. A défaut, les personnes ne respectant pas cette mesure encourent une amende de 135€, de même que celles qui ne portent qu'une visière. 

La visière ne protège pas des particules en suspension

Bien qu'elle soit plus agréable et légère à porter, la visière ne protège pas de la Covid-19 aussi efficacement que le masque chirurgical. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) estime en effet dans un communiqué que “les visières ne peuvent être utilisées comme seul moyen barrière pour une protection respiratoire”. En revanche, “leur emploi peut être envisagé en complément du port d’un masque. En revanche, dans certaines situations professionnelles nécessitant une protection du visage et des yeux, leur usage est indiqué en complément du port d’un masque.” 

Le HCSP avait été saisi de façon urgente par la Direction générale de la santé (DGS) le 7 mai dernier pour établir des préconisations relatives à l’emploi des visières, et a établi que “quelle que soit sa fabrication, sa composition et sa forme, une visière ne présente une performance de filtration et ne peut remplacer un appareil de protection respiratoire”. Selon le rapport, “s’ils peuvent protéger les porteurs des grosses gouttelettes émises immédiatement après une toux par une personne à proximité et face à l’écran, ils ne permettent pas de protéger des particules restant en suspension.”

La visière seule n'est pas acceptée à bord des trains

Contactée par le Huffpost, la DGS a confirmé que “le décret rendant obligatoire le port du masque, ne porte que sur les masques”, non sur les visières. La SNCF a par ailleurs confirmé à nos confrères qu'un voyageur muni d'une visière sans masque encourait bien une amende, le port du masque étant obligatoire à bord des trains. 

Cette mesure de précaution a été instaurée alors que les autorités sanitaires et les médecins redoutent la survenue d'une deuxième flambée épidémique. Depuis le début de la pandémie, plus de 14 millions de personnes ont été infectées dans le monde et plus de 600 000 en sont décédées, dont plus de 30 000 en France. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a par ailleurs alerté sur la progression du virus qui s'avère particulièrement meurtrier aux Etats-unis et au Brésil, les deux pays les plus touchés au monde avec respectivement 145 384 morts et 82 890 morts. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité