• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

SEP

Comment traiter les troubles cognitifs liés à la sclérose en plaques

Des chercheurs en recherche cognitive ont fait le point sur les traitements disponibles qui sont disponibles pour traiter les déficits cognitifs dans la sclérose en plaques. La réadaptation cognitive et l'exercice physique font partie des traitements les plus prometteurs.

Comment traiter les troubles cognitifs liés à la sclérose en plaques PsychoBeard/iStock

  • Publié le 19.06.2020 à 14h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La dysfonction cognitive touche deux tiers des patients atteints de sclérose en plaques mais il n'existe aucun traitement permettant de la soigner totalement
  • La réadaptation cognitive et l'activité physique ont donné des résultats de traitements encourageants
  • Les approches pharmacothérapeutiques présentent des avantages limités

La dysfonction cognitive est un symptôme courant et invalidant de la sclérose en plaques (SEP). Il touche environ les deux tiers des patients. Ces personnes peuvent avoir des difficultés à gérer les tâches du quotidien comme les finances, les tâches ménagères ou encore le travail. Le diagnostic et la prise en charge des dysfonctionnements cognitifs restent insuffisants et ne permettent pas aux patients de se soigner totalement. Dans cette étude, les chercheurs ont fourni des analyses détaillées des différentes approches de traitement, y compris la réadaptation cognitive, l'entraînement physique et la pharmacothérapie, ainsi que les contributions importantes de la neuroimagerie cérébrale aux progrès dans ce domaine. Ils ont publié leurs résultats dans la revue Nature.

L’exercice physique, traitement prometteur

Ces dernières années, la recherche sur la réadaptation cognitive a progressé et des traitements standardisés sont disponibles. “Les preuves suggèrent que la réadaptation cognitive est efficace dans la dysfonction cognitive liée à la sclérose en plaques et peut conférer des effets durables, a observé John DeLuca, vice-président principal de la recherche et co-auteur de l'article. L'accès à la thérapie de réadaptation cognitive est susceptible d'augmenter à mesure que les options de livraison à distance deviennent plus largement acceptées, comme les programmes pour les ordinateurs à domicile et les services de téléréadaptation.”

L’autre piste de traitement prometteur est l’activité physique. Cela permet d’améliorer la fonction cognitive et effectuer des changements positifs dans la vie quotidienne des personnes atteintes de SEP. Avec des ajustements dans la pratique, l’exercice pourrait être pris en compte comme norme de soins pour les personnes atteintes de sclérose en plaques. Pour développer des protocoles de traitement, le moment, la posologie et la durée de l'exercice doivent être déterminés. “Il est essentiel que les études à plus grande échelle incluent des participants atteints de SEP, y compris la SEP progressive, et ciblent certains résultats cognitifs. Alors que les études continuent d'évoluer, les recommandations cliniques d'exercices devraient être mises en œuvre au cours des dix prochaines années”, a prédit le docteur DeLuca.

Les approches pharmacothérapeutiques moins efficaces

En étudiant les approches pharmacothérapeutiques, les chercheurs ont constaté qu’elles présentent un avantage limité pour les symptômes cognitifs de la SEP. À ce jour, aucun des médicaments ou traitements modificateurs de la maladie disponibles pour la SEP n'est indiqué pour le traitement des déficits cognitifs. “Pour déterminer l'efficacité d'une intervention pharmacologique pour le dysfonctionnement cognitif, les essais contrôlés randomisés doivent inclure la cognition parmi leurs principaux résultats”, a conclu John DeLuca.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité