• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

"Le Jour d'Après"

Pr André Grimaldi : « Un comité scientifique qui donne une seule position, c’est suspect ! "

Dans une série d'émissions consacrées au "Jour d'Après", le Dr Jean-François Lemoine reçoit les principaux acteurs du système de santé. A l'heure où le gouvernement lance le "Ségur " de la santé censé apporter des remèdes aux faiblesses de ce système révélées au grand jour par la crise du coronavirus, l'occasion pour le Professeur André Grimaldi d'exposer à nouveau sans fard ses convictions ... et ses critiques.

Pr André Grimaldi : « Un comité scientifique qui donne une seule position, c’est suspect ! \ DR

  • Publié le 10.06.2020 à 19h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Critique éclairé du fonctionnement de notre système de santé, le Pr André Grimaldi ne perd pas l'espoir. "Les grands bonds en avant de notre système ont toujours eu lieu dans des crises ...". C'est la façon qu'il a de dire que, malgré toutes les réserves qu'il exprime sur l'aboutissement du "Ségur" de la santé lancé par le gouvernement, il en espère tout de même de grandes avancées. Et surtout que cela permette "un vrai débat, pas une conférence de consensus".

Et André Grimaldi de rappeler ses priorités : une revalorisation des salaires à l'hôpital, notamment pour le personnel infirmier, la fin de la T2A (le financement à l'acte dans les hôpitaux, NDLR) "sauf pour ce pour quoi elle est faite, des choses standardisées et programmées", des embauches, un moratoire sur les projets de restructuration et un plan "intelligent, c'est à dire programmé et financé" pour aider le travail en équipe dans la médecine de ville. En résumé, pour lui, il faut, afin de sauver notre système de santé, "un programme et des personnes convaincues pour le porter".

"La gestion de l'affaire des masques : une catastrophe !"

Voilà le message lancé dans l'interview sans concession menée par le Dr Jean-François Lemoine, par l'éminent professeur de diabétologie au lendemain d'une crise qui a révélé au grand jour les faiblesses de notre pays, qu'il s'agisse de l'hôpital ou de l'organisation des soins entre les hôpitaux et la médecine de ville. Sans parler des "couacs" de communication du gouvernement qu'il épingle sévèrement : "La gestion de l'affaire des masques a marqué un tournant, dans une situation de crise, on doit dire la vérité, les gens se sont dit 's'ils mentent là-dessus, sur quoi disent-ils la vérité?', cela a entraîné une vraie perte de confiance!", assène le professeur Grimaldi qui prononce sur ce sujet le mot de "catastrophe".

Des propos sévères qui, en plein "Ségur" de la santé, sonnent comme un avertissement aux responsables politiques dont il aimerait aussi voir changer l'état d'esprit dans lequel ils ont souvent menés leurs projets: "On maintient la fiction de sauveurs alors que l'on est dans une société beaucoup plus adulte qui a besoin de collectifs qui fonctionnent dans la transparence ..."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité