• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Ifop

Maladie veineuse : maladie fréquente, méconnue et embarrassante

Une enquête, réalisée par Ifop, révèle que les jambes sont la deuxième partie du corps qui suscitent le plus de gêne chez les Français.

Maladie veineuse : maladie fréquente, méconnue et embarrassante Pridannikov/iStock

  • Publié le 03.06.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les deux principales causes du complexe lié aux jambes sont leur taille, jugée trop grosse et la présence de cellulite les rendant disgracieuses.
  • Seulement 43% des Français savent qu’il s’agit d’une maladie chronique et évolutive.
  • Quasiment la moitié des sondés présente un symptôme de la maladie.

Le physique est cause de complexes chez de nombreux Français, puisqu’un sur deux se dit insatisfait de son apparence. Une nouvelle étude, menée par Sigvaris Group France pour Ifop sur un panel de 3 000 personnes, révèle que les jambes constituent la deuxième partie du corps (18%), derrière le ventre, qui complexe le plus les Français. Une gêne qui touche plus particulièrement les femmes qui sont 26% à pointer les jambes comme défaut physique.

Une maladie connue par seulement 43% des Français

Les deux principales causes du complexe liées aux jambes sont leur taille jugée trop grosse par 76% des sondés et la présence de cellulites les rendant disgracieuses pour 56%. L’autre cause majeure de la gêne résulte du syndrome de l’insuffisance veineuse qui touche 34% des femmes et entraîne la présence de varices et de varicosités. Parmi les malades, 27% citent leurs jambes comme leur plus grand défaut. Des résultats qui poussent 80% des sondés à ne pas oser porter certains vêtements et une personne sur deux a reconnu refuser la pratique de certaines activités nécessitant de montrer ses jambes.

Ces résultats prouvent l’influence négative des maladies veineuses sur les personnes concernées alors que celles-ci demeurent peu connues. Seulement 43% des Français savent qu’il s’agit d’une maladie chronique et évolutive. “Cette affection résulte le plus souvent d’une perte d’élasticité et de tonicité des veines, ainsi que d’un dysfonctionnement des valvules situées sur la paroi veineuse qui ont pour rôle d’empêcher le reflux, ou, en d’autres mots, d’aider le sang à remonter vers le cœur”, précise la Fédération française de cardiologie.

Moins de la moitié des concernés suivent un traitement

Chez les personnes sondées, seule une sur quatre avoue connaître les symptômes de cette pathologie, tandis que 45% avoue avoir au moins un des symptômes de cette maladie. Parmi les symptômes, on retrouve une sensation de jambes lourdes ou douloureuses, un gonflement des chevilles, une présence d’œdème, des varicosités ou des varices, des crampes et des fourmillements, et dans les cas plus sévères, des phlébites ou des ulcères. Cependant, peu de Français ont recours aux traitements pour soulager ce syndrome. Seules 55% des personnes affirment avoir déjà consulté un médecin à ce sujet et 65% reconnaissent ne suivre aucun traitement alors que 45% des sondés rapportent des douleurs intenses ou modérées, 32% un sommeil impacté et plus de 4 personnes sur 10 font état d’un impact important ou modéré sur les activités quotidiennes ou la vie au travail.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité