• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déconfinement

Un bilan des santé post-confinement pris en charge à 100%

Pour les personnes à risque ou souffrant d’une affection de longue durée dont le suivi a été parfois délaissé durant le confinement, une consultation médicale prise en charge intégralement par l’assurance maladie spécifique a été mise en place.

Un bilan des santé post-confinement pris en charge à 100% monkeybusinessimages/iStock

  • Publié le 29.05.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'objectif est d'assurer le rétablissement de la continuité des soins des personnes à risques ou souffrant d’une affection de longue durée.
  • Cela permettra d'évaluer les effets du confinement sur la santé des patients concernés et de conseiller les personnes à risque.

Pour accompagner le déconfinement, un décret prévoit la création d’une consultation médicale spécifique prise en charge intégralement par l’assurance maladie. L’objectif est d'assurer le rétablissement de la continuité des soins des personnes à risques ou souffrant d’une affection de longue durée et pour les aider à vivre au mieux la phase de déconfinement.

Évaluer et conseiller

Cette consultation médicale a pour nom “bilan et vigilance”. Cette dernière, cotée à 46 euros pour les médecins qui la réalise, sera proposée aux patients à risques ou ceux souffrant d’une affection de longue durée qui n’ont pas pu être suivis en consultation pendant la durée du confinement. Son objectif est double. Il s’agit d’abord d’évaluer les effets du confinement sur la santé des patients concernés et de s’assurer de la continuité des soins. Ensuite, cela permet de conseiller les personnes, en fonction de leurs fragilités et pathologies, sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement.

Les personnes concernées par cette consultation ont été précisé dans un avis rendu par la Haut conseil de la santé publique le 31 mars dernier, et actualisé le 20 avril. “Il s’agit des personnes âgées de plus de 65 ans ; des personnes concernées par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression ; des femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse”, peut-on y lire dans cet avis.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité