• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale d'action pour la santé des femmes

Alimentation : comment se nourrissent les femmes en France ?

Cette journée internationale d'action pour la santé des femmes est l'occasion de faire un bilan de leurs habitudes alimentaires. 

Alimentation : comment se nourrissent les femmes en France ? monkeybusinessimages /istock

  • Publié le 28.05.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Seulement 26% des femmes mangent 5 fruits et légumes par jour
  • 25% d'entre elles consomment 500g ou plus de viande par semaine
  • Les femmes sont plus sensibles aux recommandations nutritionnelles que les hommes

Nous le savons, la santé passe en grande partie par l'alimentation. A tel point que “le risque de développer de nombreuses maladies — cancer, maladies cardiovasculaires, obésité ou encore diabète de type 2 — peut être réduit en suivant les recommandations nutritionnelles nationales", explique l'Inserm

En France comme dans l'ensemble des pays industrialisés, les habitudes alimentaires ont beaucoup changé ces 50 dernières années, à cause des mutations de notre société. Les changements sociologiques, notamment dans la vie des femmes, les ont amenés à se nourrir différemment. Pour autant, suivent-elles les recommandations des autorités sanitaires en matière de nutrition ?

26% des femmes mangent 5 fruits et légumes par jour

Selon les données collectées par Santé publique France, 94% des femmes âgées de 18 à 54 ans n’atteignent pas les recommandations fixées à 25g de fibres par jour. L'étude Esteban 2014-2016, publiée en janvier 2019, démontre qu'elles sont cependant plus souvent en adéquation que les hommes avec les nouvelles recommandations alimentaires émises “notamment concernant les produits céréaliers complets, les produits laitiers, les viandes (bœuf, veau, porc, agneau, mouton, gibier, abats), la charcuterie, les boissons sucrées et le sel.” 

Néanmoins, seulement 26% des femmes disent manger cinq fruits et légumes par jour, et 25% d'entre elles consomment 500g ou plus de viande par semaine (quand la recommandation est de 500g/semaine). Plus d’une femme sur deux consommerait 150 g ou plus de charcuterie par semaine (alors que la recommandation limite à 150g/semaine).

Les femmes suivent également moins les recommandations des autorités sanitaires concernant leur consommation de produits sucrés: “En 2015, les femmes consommaient davantage de produits sucrés que les hommes puisqu’elles n’étaient que 54 % (contre 64% des hommes)” à respecter les recommandations officielles.

44% des femmes en surpoids ou obèses

Selon l'étude Esteban toujours, en France, 44% des femmes sont en surpoids ou obèses (IMC ≥25). “Les avancées de la recherche ont précisé le rôle que jouent l’inadéquation des apports nutritionnels, l’insuffisance d’activité physique et la sédentarité dans le déterminisme de nombreuses pathologies et notamment les cancers et les maladies cardiovasculaires qui représentent plus de 55% des 550 000 décès annuels en France”, précise Santé publique France. L'amélioration des pratiques nutritionnelles est donc un enjeu de santé majeur. 

Améliorer son alimentation commence par de petites actions : manger des légumes secs plus souvent et remplacer ses féculents habituels par des féculents complets, riches en fibres, sont deux mesures simples et pourtant très positives pour la santé”, encourage Anne-Juliette Serry, responsable de l’unité alimentation et activités physiques chez Santé publique France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité