• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Que faire quand mon ados passe trop de temps sur les écrans?

La durée passée sur les écrans n'est pas toujours un signe pathologique chez les adolescents.

Que faire quand mon ados passe trop de temps sur les écrans? Noble Nature/iStock

  • Publié le 02.05.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour les millennials nés avec l'ère du numérique, les écrans de téléphone, de tablette ou d'ordinateur font partie d'un mode de vie. Pour autant, surtout en période de confinement, le temps passé sur les écrans peut augmenter et poser problème aux parents. 

Quand faut-il s'inquiéter ? 

Les adolescents passent près de 5h par jour en moyenne à l'âge de 11 ans et plus de 8 heures par jour à l'âge de 15 ans devant les écrans. Environ 83 % des jeunes de plus de 16 ans utilisent Internet tous les jours pour rester en contact avec leurs amis, jouer au jeux vidéo ou aller sur les réseaux sociaux. 

Si, bien sûr, le temps passé peut avoir des effets sur la santé, en particulier le sommeil, l'alimentation, ou les yeux, il ne correspond pas toujours à un comportement problématique à cet âge-là. Ainsi, un adolescent qui ne passe que quelques heures par jour sur les réseaux sociaux peut avoir une pratique beaucoup plus risquée qu'un autre qui y passe plusieurs heures.

Le premier signe qui doit alerter les parents est la baisse des résultats scolaires. S'en suivent les perturbations du sommeil, difficultés de concentration, les troubles du comportement alimentaire, les problèmes de relations sociales, ou encore la réduction du temps consacré aux autres activités, qu'elles soit familiales, sportives ou culturelles. 

Comment faire pour aider son enfant ?

Du fait de leur maturité cérébrale, les adolescents n'arrivent pas à contrôler leurs impulsions avant l'âge de 25 ans. Cette “faille” est exploitée par les concepteurs de jeux vidéo ou de réseaux sociaux pour créer une consommation toujours plus importante.

Si vous êtes inquiet sur la consommation de votre adolescent, n'hésitez pas à vous intéresser à sa pratique. Demandez-lui s'il joue seul ou avec des autres, s'il aime créé ou même si il veut en faire un jour son métier. Engager un dialogue peut l'aider à prendre conscience progressivement qu'il est allé trop loin dans sa pratique et ainsi l'encourager à s'autoréguler en fixant avec lui un cadre et des règles d'utilisation. 

Si vous sentez que le dialogue est impossible, n'hésitez pas à consulter un psychiatre ou un psychologue pour vous aider.

 

Source : rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, publié en décembre 2016 disponible sur : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epcxjawc.pdf

 

En savoir plus : “Guide de survie pour accros aux écrans”, de Serge Tisseron et Jacques Azam, éditions Nathan.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité