• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Crise sanitaire

Le plan national de déconfinement : l'essentiel des annonces d'Edouard Philippe

Le plan national de déconfinement est présenté le 28 avril devant l'Assemblée nationale par le premier ministre. En voici les principales orientations.

Le plan national de déconfinement : l'essentiel des annonces d'Edouard Philippe iStock

  • Publié le 28.04.2020 à 15h30
  • |
  • Mise à jour le 28.04.2020 à 21h00
  • |
  • |
  • |


C'est le moment de dire à la France comment notre vie va reprendre”. C'est sur un ton solennel que le premier ministre a débuté sa présentation du plan national de confinement devant 75 députés à l'Assemblée nationale.

Un plan qui repose sur trois principes

Le plan d'Edouard Philippe s'articule autour de trois axes: protéger, tester, isoler. 

- Nous allons devoir vivre avec le virus qui va continuer à circuler

- Il faut avancer avec prudence et progressivité dans la mesure où le risque d'une deuxième vague est à prendre au sérieux

- La situation n'est pas uniforme entre les territoires, il faut les prendre en compte et laisser aux autorités locales la possibilité d'adapter la stratégie nationale.

Le 11 mai 

La confirmation du déconfinement à cette date est liée à l'atteinte d'une baisse des contaminations jusqu'à 3 000 cas par jour. Si ce rendez-vous est tenu, une première phase durera jusqu'au 2 juin. “Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconsignerons pas le 11 mai” prévient Edouard Philippe. Le déconfinement se fera donc par étapes, en fonction de la circulation du virus dans les départements. A compter du jeudi 30 avril, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, présentera chaque jour une carte détaillée de la circulation du virus, afin que les autorités puissent se préparer au déconfinement. 

Les masques

Vingt millions de masques lavables seront disponibles à partir du 11 mai, 50% du coût des masques commandés par les collectivités locales seront pris en charge par l’Etat. Ils seront obligatoires pour les élèves et le personnel dans les collèges.

Les tests

A partir du 11 mai, 700 000 tests seront faits chaque semaine et pris en charge à 100% par l'Assurance maladie. Les patients positifs et les cas contacts devront être identifiés. La médecine de ville sera impliquée dans cet objectif. Des brigades départementales détermineront l'orientation des personnes testées positives. “L'isolement n'est pas une punition il doit être expliqué et consenti”, a souligné Edouard Philippe. L'objectif est de se reposer sur le civisme de chacun. 

L'application StopCovid, développée avec d’autres pays européens, ne peut être que complémentaire. Elle serait dans les centres urbains une bonne solution pour repérer les cas contacts. La question des libertés sera débattue au Parlement et un vote aura lieu avant son déploiement. 

La réouverture des écoles, collèges et lycées

Le 11 mai, les maternelles et les écoles rouvriront leurs portes sur tout le territoire, mais uniquement sur la base du volontariat. Dans un second temps, les collègues ouvriront également, mais uniquement à partir du 18 mai, en commençant par les classes de sixième et de cinquième, et seulement dans les régions où la circulation du virus est limitée. En revanche, concernant les lycées, la décision de leur ouverture sera prise à la fin du mois de mai.

Évidemment, les élèves en maternelle et dans la petite enfance ne seront pas tenus de porter des masques. Pour les écoles primaires, les masques seront facultatifs mais néanmoins distribués aux directeurs d'établissement pour en équiper les élèves qui développeraient des symptômes au cours de la journée. Pour les collèges, le port du masque pour les élèves est obligatoire. Dans tous les établissements, le premier ministre préconise de ne pas avoir plus de 15 élèves par classes. Enfin, des mesures strictes accompagneront ces réouvertures.

Les crèches rouvriront également le 11 mai, avec port du masque pour les professionnels et des enfants qui seront accueillis par groupes de moins de 10.

Le travail et le télétravail

Le télétravail devra être favorisé partout où il est possible dans les 3 semaines suivant le 11 mai.

Les horaires doivent être aménagés pour éviter l'afflux dans les locaux et dans les transports. Les espaces de travail doivent être aménagés.

Le dispositif d'activité partielle restera en place jusqu'au 1er juin

Les commerces

Tous les commerces rouvriront à partir du 11 mai, à l’exception des cafés et restaurants, dont la reprise sera décidée à la fin du mois de mai. Les marchés pourront reprendre sous conditions de mesures de précaution et de distanciation, mais les préfets pourront y apposer leur veto. 

Un commerçant pourra subordonner l'accès de son magasin au port du masque, et filtrer l’entrée dans son établissement pour limiter le nombre de personnes à l’intérieur. 

Les centres commerciaux de plus de 40 000m2 pourront connaître des mesures plus restrictives, à l'exception des magasins d’alimentation.

Les transports

L'offre de transports urbains sera rapidement remontée, avec notamment 70% du trafic de la RATP assuré à partir du 11 mai. Cependant, les transports aux heures de pointe devront être réservés à ceux qui travaillent.

Le port du masque sera obligatoire dans le métro et les bus avec condamnation d'un siège sur deux. Les cars scolaires rentrent également dans cette catégorie. Le port du masque sera obligatoire dans les taxis et les VTC qui ne possèdent pas de vitre de séparation entre l’avant et l’arrière. 

Les déplacements interdépartementaux seront réduits aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux avec un trafic ferroviaire qui restera limité et des déplacements individuels encadrés. Une attestation sera nécessaire pour les trajets au-delà de 100 kilomètres. “Le week-end de l'Ascension ne sera pas le moment de partir en week-end”, a précisé Edouard Philippe. 

Les plages resteront inaccessibles au moins jusqu'au 1er juin.

Loisirs

Les activités sportives individuelles seront autorisées au-delà de la limite d’un kilomètre sans avoir besoin d’attestation. En revanche, les sports collectifs, les activités en milieu fermé et les sports de contact sont toujours interdits. Le championnat de football ne reprendra pas avant le mois de septembre. 

Les petits musées pourront rouvrir à partir du 11 mai. En revanche, pour les grands musées qui drainent beaucoup de public, les cinémas, les salles de spectacle et les lieux grand public ouvriront à partir du 2 juin. 

De même, le 11 mai, les lieux de culte seront de nouveau ouverts au public mais les cérémonies religieuses pourront être célébrées qu’à partir du 2 juin. Les inhumations funèbres seront possibles dans la limite de 20 personnes, et les cimetières rouvriront à partir du 11 mai. 

Les mariages sont de nouveau reportés, et les rassemblements dans les lieux privés et sur la voie publique de plus de dix personnes sont toujours interdits.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité