• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : les conduites addictives des Français s'accentuent pendant le confinement

Tabac, alcool, réseaux sociaux, médicaments… Un sondage Odoxa révèle les comportements addictifs des Français pendant le confinement. 

Coronavirus : les conduites addictives des Français s'accentuent pendant le confinement KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 23.04.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Alcool, tabac, drogue, nourriture, écrans… Les pratiques addictives des Français se seraient aggravées depuis le début du confinement, selon un sondage Odoxa* pour GAE Conseil (cabinet spécialiste de la prévention des conduites addictives en milieux professionnels).

Somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs

Entre l'anxiété d'être contaminé par le Covid-19 ou la peur de perdre un proche, la solitude, l'ennui et la promiscuité qui peuvent s'avérer pesante dans certains foyers, les Français semblent avoir trouvé refuge dans de mauvaises habitudes. Ils seraient 5,5 millions à boire davantage depuis le début du confinement et 22% à consommer plus de somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs. Les fumeurs eux, auraient augmenté leur consommation de 27% depuis le début du confinement, et 27% des Français déclarent également manger plus souvent avec excès que d’habitude.

L'explosion du temps d'écran journalier

Ne pouvant plus sortir et pratiquer leurs activités habituelles, 49% Français avouent passer plus de temps sur les réseaux sociaux que d'ordinaire, 48% s'affirment “accros” aux séries durant ce confinement et 43% des adeptes de jeux vidéo jouent davantage. Enfin, la consommation de pornographie a augmenté pour 19% des Français. Conscients de ces dérives, ils sont 55% à estimer que la perte de leurs repères et habitudes sont à l'origine de ces comportements et 42% à les imputer à l’inquiétude sur leur avenir professionnel.

Dans ce contexte où le télétravail devient la règle impérative pour tous les postes de travail qui le permettent, il est urgent de rappeler aux entreprises leurs responsabilités à l’égard des télétravailleurs en matière de prévention des risques, et en particulier en matière de gestion des conduites addictives, déclare Alexis Peschard, addictologue et président de GAE Conseil. Les entreprises doivent vraiment se mobiliser sur la question de leurs obligations de santé/sécurité et de risques d’aggravation des conduites addictives de leurs salariés en télétravail, sous peine d’une explosion des contentieux en sortie de confinement, sans parler du gouffre financier pour la Sécurité sociale.”

*Les interviews ont été réalisées du 8 au 9 avril 2020 auprès d’un échantillon de 1 003 Français représentatif de la population française âgés de 15 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de secteurs d’activités, de nature d’employeur et de taille d’entreprises.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité