• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer du sein

Un soutien-gorge connecté pour dépister le cancer du sein

SmartBra, un soutien-gorge intelligent mis au point par des étudiants, permet de dépister le cancer du sein.

Un soutien-gorge connecté pour dépister le cancer du sein Deagreez/iStock

  • Publié le 08.04.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un soutien-gorge en textile "intelligent" permet de repérer la présence d'une masse anormale
  • Ce sous-vêtement pourrait révolutionner le dépistage du cancer du sein

Dépister le cancer du sein grâce à un soutien-gorge connecté, une innovation qui pourrait révolutionner le dépistage de la maladie. Des étudiants suisses de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), en collaboration avec la start-up IcosaMed, ont mis au point SmartBra, pour détecter le plus tôt possible les femmes atteintes d’un cancer du sein afin de diminuer le nombre de décès associés. “Le but de ce textile intelligent est de prévenir et de détecter les cancers à leurs stades les plus précoces, via une méthode de monitoring fréquente, non-invasive et indolore”, annonce Hugo Vuillet, un des étudiants qui a participé à la fabrication du soutien-gorge.

Commercialisation prévue en 2021

L’objectif de ce “textile intelligent” est d’éviter aux femmes d’avoir recours aux rayons X de la mammographie, unique méthode de dépistage. Ce soutien-gorge utilise un système d’ultrasons générés grâce à des capteurs piézoélectriques qui s’activent par une simple pression. “Cette solution permet de miniaturiser la partie détection dans le SmartBra afin de garantir un confort maximal et une discrétion presque absolue”, contextualise Hugo Vuillet. Ce système remplace le gel appliqué lors des échographies par une interface plastique contenant les émetteurs ultrasoniques. Si une masse anormale est détectée, il sera proposé à la patiente concernée de se rendre chez un spécialiste pour établir un diagnostic.

La mise sur le marché de ce soutien-gorge connecté est prévue pour 2021 et promet déjà une petite révolution dans le diagnostic du cancer du sein. “Les soins actuels sont coûteux et présentent de nombreux effets secondaires, qui dégradent grandement la qualité de vie des patients, décrit Hugo Vuillet. En plus d’être un outil de détection, la solution que nous proposons entend, à terme, agir préventivement sur le développement de masses cancéreuses grâce à la distribution contrôlée de manière quasi-continue de faibles doses d’ultrasons pour restaurer l’apoptose (processus par lequel des cellules déclenchent leur autodestruction en réponse à un signal, NDLR).”

D’autres sous-vêtements intelligents devraient suivre

Les premières mises sur le marché seront d'abord destinées à des femmes déjà diagnostiquées pour leur permettre de suivre l'évolution de la maladie au quotidien avant d’être proposées aux femmes présentant un patrimoine génétique à risque et, enfin, à toutes les femmes. Si tout se passe comme prévu, ces soutiens-gorge intelligents devraient donner naissance dans les années à venir à d’autres produits prometteurs — tels que des culottes ou encore des bodys — pour détecter et prévenir différents types de cancers.

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/880-Cancer-du-sein-les-chances-de-guerison-sont-meilleures-avec-le-traitement-precoce

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité