• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Témoignage

Confinement, ils témoignent : “C'est l'occasion d'enlever un peu de superflu”

Alors que le confinement a été prolongé jusqu'au mercredi 15 avril, les Français s'interrogent sur ce à quoi ils doivent s'attendre une fois qu'il sera levé. Aujourd'hui, Pourquoi docteur a recueilli le témoignage de Frédéric, 54 ans, responsable d'applications.

Confinement, ils témoignent : “C'est l'occasion d'enlever un peu de superflu” NgKhanhVuKhoa/iStock

  • Publié le 05.04.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Jusqu'à quand le confinement va-t-il durer ? Doit-on s'attendre à une nouvelle pandémie une fois celle du Covid-19 terminée ? Comment l'économie repartira-t-elle après la levée du confinement ? Les habitudes des Français vont-elles évoluer ? Frédéric, 54 ans, responsable d'applications, confiné à Paris avec sa femme et ses deux filles, nous fait part de ses questionnements.

“Je découvre vraiment les avantages du télétravail”

“J'ai commencé le télétravail dès le début du confinement. C'est un peu moins pratique pour certaines choses, comme lorsque l'on se regroupait avec mes collègues derrière un seul écran pour parler d'un sujet précis. Puis, c'était sympa de discuter en allant boire un café. Pourtant, d'une manière générale, je découvre vraiment les avantages du télétravail. Je ne suis pas interrompu, il y a moins de bruits, donc je suis plus efficace, et, à la fin de la journée, j'ai l'impression d'être moins fatigué. 

À part ça, le confinement avec mes filles et ma femme se passe bien. On a chacun notre pièce, puis on prend des tours pour la cuisine le midi et pour faire une petite pause dans le salon. Le confinement ne change pas beaucoup de choses à ma vie, sauf que je ne peux plus me promener à vélo ni aller à la salle de sport. J'essaie de faire des exercices dans la journée et je vais courir tous les deux jours. C'est très agréable de faire son jogging dans les rues de Paris maintenant, il n'y a plus de pollution et quasiment personne. Croiser moins de gens dehors, c'est aussi un avantage du confinement.

“Je n'ose pas imaginer le bazar (…) si on rouvrait toutes les portes un jour donné”

Je ne sais pas quand le gouvernement aura prévu de le lever. Au travail, deux scénarios possibles circulent : un retour sur site en juin et un en septembre. J'ai demandé d'où venaient ces cas de figure, mais personne ne sait trop. J'ai aussi entendu la rumeur selon laquelle la levée du confinement sera progressive, ce qui semble assez logique. Je n'ose pas imaginer le bazar dans les magasins, restaurants et bars, si on rouvrait toutes les portes un jour donné. Je pense que ça se fera en fonction des personnes à risque ou pas, et de celles qui ne peuvent pas travailler de chez elles, qui sont en chômage partiel. Le but étant que l'épidémie ne redémarre pas tout de suite. À mon avis, on devra attendre qu'il y ait beaucoup moins de morts pour être fixés.

En tout cas, je pense qu'une pandémie de ce type pourrait arriver à nouveau. D'autant qu'on ne connaît pas avec exactitude les causes de celle-ci. Je ne suis pas complotiste, mais on ne sait pas réellement si elle vient d'une erreur de laboratoire, si c'est volontaire, ou si c'est complètement accidentel… Donc, dans l'hypothèse où une autre pandémie pourrait arriver, je n'ai pas peur que l'on avance vers une société plus surveillée. Si c'est pour la bonne cause et que le gouvernement ne nous flique pas trop — pas comme en Chine — pourquoi pas. Je ne m'opposerai pas à une application pour surveiller les déplacements en période de confinement, par exemple. D'autant que l'on s'aperçoit que pas mal de personnes ne le respectent pas; il y a quand même beaucoup d'amendes.

“Je me demande si on va se resserrer la main, se refaire la bise au travail”

Quand je réfléchis à l'après-confinement, je me demande si on va se resserrer la main, se refaire la bise au travail. Je pense qu'il y aura une période pendant laquelle on va peut-être se méfier. Actuellement, quand je croise quelqu'un dans la rue, je retiens ma respiration ; je ne le fais pas non plus pendant 10 minutes quand je fais les courses dans un magasin, mais je sens que c'est un reflexe bien présent. À mon avis, on va le garder encore un petit moment, avant que tout redevienne comme avant dans les mois qui suivront le déconfinement. Plus largement, dans les premières semaines post-confinement, je pense qu'il y aura un changement par rapport à la vie d'avant, mais qu'on reprendra les mêmes habitudes ensuite.

Au niveau de la production, on va sûrement devenir moins tributaire de l'Europe et du monde entier. Ça ne m'étonnerait pas que le gouvernement mette en place un plan pandémie aussi, pour que l'on soit prêt en cas de nouvelle crise sanitaire. Je me questionne sur l'économie; vaste sujet. Même s'il faut qu'elle reprenne, est-ce que tous les Français se jetteront dans les magasins façon Black Friday tous les jours, ou se diront-ils finalement qu'ils n'en ont pas besoin puisqu'ils se sont passés de tout ça pendant le confinement et deviendront ainsi moins dépensiers ? Peut-être que le confinement est aussi l'occasion d'enlever un peu de superflu. Je pense qu'il va contribuer à rendre une partie de la population plus raisonnable. Personnellement, ça ne va pas beaucoup changer mes habitudes ; je prendrai juste une journée de télétravail par semaine.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité