Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Les schizophrènes ont-ils vraiment des multiples personnalités?

Alors que les Journées mondiales de la schizophrénie touchent à leur fin, revenons sur cette maladie qui souffre encore de nombreux clichés.

Les schizophrènes ont-ils vraiment des multiples personnalités? KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié le 21.03.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec environ 1 % de la population touchée par la schizophrénie, cette maladie souvent mal connue est sujette aux préjugés et aux idées reçues. À cause des hallucinations et du décalage avec l'entourage, on peut vite y voir un dédoublement de personnalité qui peut faire peur à l'entourage. 

Une confusion avec le trouble dissociatif de l'identité

Dans 25 à 50 % des personnes diagnostiquées pour un “dédoublement de la personnalité”, appelé aussi “trouble dissociatif de l’identité”, le diagnostic initial était celui d'une schizophrénie. En réalité cette confusion vient de certains symptômes communs comme les hallucinations auditives.

Seulement, dans la majorité des cas de trouble dissociatif de l'identité, les voix viennent de l'intérieur, alors que chez les schizophrènes les voix qu'ils entendent proviennent de l'extérieur. Savoir faire cette distinction est très importante pour le diagnostic.

Des causes différentes

En général, le dédoublement de la personnalité est un processus pathologique qui touche environ 3% de la population et qui vient presque exclusivement de psychotraumatismes, en général survenus de façon prolongée pendant l'enfance. Il s'agirait pour ces personnes d'une défense qu'ils se seraient créée pour se détacher d’eux-mêmes face à des violences répétées.

Dans le cas de la schizophrénie, les symptômes apparaissent en général chez le jeune adulte, et leur mécanisme n'est pas encore élucidé clairement.

Une prise en charge différente

Dans le cas d'un dédoublement de la personnalité, les symptômes peuvent évoluer de façon constante, ou ponctuelle selon les cas. Ce qui n'est pas le cas de la schizophrénie qui est une maladie considérée comme chronique.

La prise en charge sera ainsi différente. Alors que le dédoublement de personnalité répond bien à la psychothérapie, parfois accompagnée d'un traitement, ce dernier est le cœur de la thérapie chez les schizophrènes, en complément bien sûr d’une psychothérapie et de mesures sociales et éducatives.

 

En avoir plus : “La Schizophrénie: La reconnaître et la soigner” de Nicolas Franck, éditions Odile Jacob.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité