Publicité

QUESTION D'ACTU

Instabilité émotionnelle, faible sociabilité

Alcoolisme : les enfants vulnérables seraient plus à risque

Une étude américaine suggère que certains traits de caractère pendant l'enfance rendraient les enfants plus vulnérables. Des troubles émotionnels ou une faible sociabilité pourraient faire le lit de l'alcool.

Alcoolisme : les enfants vulnérables seraient plus à risque DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 17.07.2013 à 11h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si certains comportements durant l'enfance pouvaient permettre de déceler les dérives alcooliques à l'adolescence ? Même si le sujet est très sensible, c'est ce que semble suggérer une équipe de chercheurs américains dans une étude publiée il y a quelques jours dans le journal Alcoholism: clinical and experimental research.Cette étude établit une corrélation entre certains caractères dans le tout jeune âge et la possibilité de dérive alcoolique future.

 

L Pr Danielle Dick et son équipe de l'université Virginia Commonwealth aux États-Unis ont utilisé des données statistiques britanniques concernant 6000 garçons et 6000 filles nés entre avril 1991 et décembre 1992. Ils ont noté les tempéraments de ces enfants à six mois, puis tous les ans jusqu'à la sixième année. Les chercheurs ont ensuite enregistré la consommation et les problèmes d'alcool à l'âge de 15 ans et demi pour tous ces enfants. Résultat, certains traits de caractère sont plus souvent liés avec la consommation d'alcool à l'adolescence. Parmi eux, l'instabilité émotionnelle, la faible sociabilité, mais aussi l'extraversion très poussée seraient des facteurs aggravants.
Pour le Pr Henri-Jean Aubin, psychiatre addictologue dans le service d'addictologie de l'hôpital Paul Brousse, « ces résultats n’ont rien de surprenant, ce n’est pas choquant ». Et le spécialiste de rajouter, « chez les enfants qui ont des problèmes d’ajustement émotionnel on voit souvent l’émergence de troubles anxieux. Ces comportements là rendent ces enfants plus vulnérables, cela peut faire le lit de l’alcool. En définitive, ce ne sont pas des caractères déterminants, mais ces traits de caractère au plus jeune âge augmentent le risque d'une dérive alcoolique à un âge plus avancé ».

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité