• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sens

Perdre l’odorat touche tous les aspects de la vie quotidienne

La perte de l’odorat, qui touche environ une personne sur vingt, touche presque tous les aspects de sa vie quotidienne, de son hygiène personnelle à la perte de l'intimité sexuelle ainsi que la rupture des relations personnelles.

Perdre l’odorat touche tous les aspects de la vie quotidienne Tommaso79/iStock

  • Publié le 10.02.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude révèle que presque tous les aspects de la vie sont perturbés par la perte de l’odorat. Les chercheurs espèrent ainsi motiver les cliniciens à prendre les problèmes de perte d’odeur plus au sérieux pour offrir une meilleure aide et un meilleur soutien aux patients. Les résultats de l’étude ont été publiés dans Clinical Otolaryngology.

Les troubles olfactifs affectent environ 5% de la population et font perdre le sens de l'odorat ou changent la façon dont ces personnes perçoivent les odeurs. La polypose nasal est l’une des raisons les plus courantes de la perte d’odorat sans maladie grave, mais ça n’est pas la seule. “Il existe de nombreuses causes : des infections, des blessures, des maladies neurologiques telles que la maladie d'Alzheimer ou certains effets secondaires de médicaments”, écrit Carl Philipott, auteur principal de l’étude.

Ne plus sentir le danger

Des recherches scientifiques antérieures ont montré que les personnes qui ont perdu leur odorat signalent également des taux élevés de dépression, d'anxiété, d'isolement et de difficultés relationnelles. Toutefois, les répercussions au quotidien de la perte d’odorat sont peu connues. Les chercheurs ont voulu en savoir plus et ont fait une étude qui a impliqué 71 participants âgés de 31 à 80 ans qui ont fait un retour d’expériences aux chercheurs.

Les participants ont noté une influence émotionnelle négative et un sentiment d’isolement lié à la perte de l’odorat, mais également des troubles de fonctionnement quotidiens, de la santé physique et ont évoqué la difficulté liée à chercher un soutien médical. Autre élément qui est caractéristique de la perte de l’odorat : la perception des dangers. Ainsi, les participants ont noté pas pouvoir sentir la nourriture qui avait disparu, ne pas pouvoir sentir le gaz ou la fumée. Des problèmes qui ont entraîné de graves quasi-accidents pour certains. “L'odorat n'est pas seulement un sens qui sauve des vies, il améliore également la vie”, enchérit Carl Philpott.

Un appétit changé, des souvenirs oubliés

L’appétit est l’un des éléments qui est le plus revenu dans le retour d’expériences des participants à l’étude. Certains ont déclaré ne plus aimer manger et avoir perdu beaucoup de poids, quand d’autres ont mangé de la nourriture à faible valeur nutritive, plus riche en matières grasses, en sel et en sucre et ont donc pris du poids. “Les participants avaient perdu tout intérêt à préparer la nourriture, et certains ont dit qu'ils étaient trop gênés de servir des plats à leur famille et à leurs amis, ce qui a eu une influence sur leur vie sociale”, note Carl Philipott.

Un autre paramètre que provoque la perte de l’odorat est l’incapacité de relier les odeurs à des souvenirs heureux, tels que Noël, des parfums ou des personnes. “Les odeurs nous relient aux gens, aux lieux et aux expériences émotionnelles. Les personnes qui ont perdu leur sens de l'odorat passent à côté de tous ces souvenirs que l'odeur peut évoquer”, détaille le chercheur.

Des sentiments de frustration, de colère et d’anxiété

L’hygiène est un autre problème majeur induit par ce trouble olfactif. Les participants ont expliqué ne plus se sentir et ainsi ne plus être capable de savoir quelle odeur ils dégagent créant une cause importante d’anxiété et d’embarras. De plus, les parents de jeunes enfants ne sont plus capables de savoir quand leur enfant est sale et ne sont donc plus capables de s’occuper comme ils le voudraient de leur nouveau-né. “Une mère a expliqué avoir eu du mal à tisser des liens avec son nouveau bébé parce qu'elle ne pouvait pas le sentir”, précise Carl Philipott.

Tous ces problèmes, qui s’accumulent, créent chez ces personnes des sentiments de colère, d’anxiété, de frustration voire de dépression qui affectent leur vie sentimentale et sociale. L’absence de connaissance sur ces conséquences, notamment chez les professionnels, accroit le sentiment d’isolement chez ces personnes. Un sentiment que les chercheurs espèrent inverser avec cette étude qu’ils ont réalisé en partenariat avec Fifth Sense, une association caritative pour les personnes atteintes de troubles olfactifs et gustatif.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité