• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

Le « prétendu » génie des gauchers est-il une réalité ?

Léonard de Vinci, Barack Obama, Lionel Messi, Albert Einstein, Jules César… Des personnages hors norme qui ont un point commun… Ils sont tous gauchers ! Une question qui vient immédiatement à l’esprit : est-ce que les gauchers sont effectivement plus doués que les droitiers ?  

Le « prétendu » génie des gauchers est-il une réalité ? santypan / iStock

  • Publié le 20.03.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Être gaucher ne signifie pas que l’on écrit de la main gauche. On peut aussi être gaucher (c’est-à-dire dominant) d’un pied (Lionel Messi et Pelé en sont les plus beaux exemples), mais aussi d’un œil ou d’une oreille.

Les gauchers représentent 10 à 15 % de la population, avec des individualités remarquables : Michel-Ange, Paul Verlaine, Diego Maradona, John McEnroe, Pelé… On pourrait aussi dresser la liste des droitiers célèbres, ce qui serait un peu long et fastidieux et surtout, cela ne permettrait pas de répondre à la question : est-ce que l’on peut quand même affirmer qu’ils ont des aptitudes particulières dans certains domaines ?

Côté sport, c’est indéniable : ils sont très doués dans les sports d’opposition comme le tennis, la boxe, ou encore le ping-pong. En championnat de France de tennis de table, sur les 45 dernières années, 38 gauchers ont remporté la finale. Leur supériorité n’est pas due au hasard. D’abord, ils sont habitués à jouer avec des droitiers alors que l’inverse est moins vrai. Ils ont donc un jeu plus imprévisible… Mais c’est la partie droite du cerveau qui commande la main gauche. Or, c’est aussi la partie qui traite les informations liées aux mouvements dans l’espace. Cela permet de gagner quelques millisecondes. Ce qui peut être déterminant dans les sports de duel, en un contre un : 40 % des médaillés internationaux de boxe sont gauchers, des chiffres qui peuvent atteindre les 60 % en escrime ; Rafael Nadal à Roland-Garros est l’illustration de cet avantage dans le monde du tennis.

Beethoven, Mozart

Parmi les gauchers célèbres, on compte de nombreux musiciens. Là aussi, peut-on parler de don particulier et il y aurait deux explications possibles à cet avantage : encore l’hémisphère droit dominant chez les gauchers. Grâce à lui, ils auraient une meilleure mémoire du rythme. L’autre explication est plus mécanique : les gauchers sont plus adroits de leur main droite que les droitiers avec leur main gauche. Une dextérité qui peut être un plus pour des pianistes, des violonistes ou des guitaristes comme l’immense Jimi Hendrix…

On naît gaucher

Pour les études, c’est plus compliqué. Après les avoir comparés sous toutes les coutures, il semblerait qu’ils aient des formes d’intelligence différentes. Par exemple, certaines études suggèrent que les gauchers ont de plus grandes facultés d’innovation et de créativité. Autre constat : les gauchers ont en moyenne un salaire plus élevé que les droitiers. Mais, est-ce que c’est lié à leur intelligence, pas sûr…

Toutefois, aujourd’hui encore, la société n’est pas vraiment faite pour les gauchers. De nombreux actes de la vie quotidienne demandent un bon sens de l’adaptation. Par exemple, il n'est pas toujours facile, pour un gaucher, d'ouvrir une porte dont la poignée est à droite. C’est d’ailleurs ce monde inadapté, avec des objets de la vie courante pensés pour les droitiers, qui est à l’origine de la légende du gaucher maladroit. De nombreux gauchers gardent de mauvais souvenirs de l’apprentissage de la lecture et des taches d’encre…!

Et au cas où le message ne serait pas encore passé, il faut répéter qu’il ne faut absolument pas contrarier un enfant gaucher. C’est stupide. Il n’est pas si loin le temps où certains instituteurs leur attachaient la main pour les forcer à écrire de la main droite… Et cela ne servait à rien, d’autant que l’on ne devient pas gaucher, on naît gaucher !

Quelques preuves : l’enfant de deux parents gauchers a une probabilité presque 3 plus élevée de l’être à son tour, contre 1 chance sur 10 chez des parents droitiers. De là à déterminer un gène, d’autant qu’on ne peut pas nier le mimétisme évident de l’enfant qui imite ses parents…

Les chercheurs concluent, en attendant la preuve irréfutable de l’existence d’un gène, qu’être gaucher s’explique par 10 à 20 % de génétique et 80 à 90 % de mimétisme

Docteur Jean-François Lemoine

Abonnez-vous aux chroniques du Dr Lemoine
@DrLemoine

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité