• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Les mystères de l'intestin

Votre microbiote intestinal pourrait bien façonner votre personnalité

Des chercheurs de l’université d’Oxford établissent un lien entre la présence de bactéries intestinales et certains traits de la personnalité.

Votre microbiote intestinal pourrait bien façonner votre personnalité LightFieldStudios/iStock

  • Publié le 03.02.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’état de notre microbiote, c’est-à-dire des bactéries qui peuplent nos intestins, peut influencer notre santé. Développement de cancer, dépression, mais également protection face aux allergies alimentaires ou encore… Façonnage de notre personnalité. C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude, publiée dans la revue Human Microbiome Journal.

Des chercheurs de l’université d’Oxford (Royaume-Uni) ont analysé des échantillons de matières fécales de 655 personnes de pays différents. Ils ont déterminé le nombre de différentes familles de bactéries. En parallèle, chaque participant a répondu à un questionnaire sur son mode de vie, sa personnalité.

Plus on est sociable, plus notre microbiote est peuplé

Grâce à cela, l’équipe scientifique a pu faire plusieurs constats. D’abord, les personnes qui ont une vie sociale active ont tendance à avoir un microbiote plus diversifié. La cause serait qu’un contact étroit avec des personnes différentes favoriserait l’introduction de nouvelles bactéries. Ce transfert est bénéfique, car un écosystème intestinal diversifié est corrélé à un meilleur état de santé. La présente étude, menée par la docteure Katerina Johnson, est la première à établir un lien entre sociabilité et diversité intestinale. Toutefois, cette tendance avait déjà été observée chez les primates.

Les bactéries seraient la cause de notre personnalité ?

Cependant, la population de notre microbiome intestinal façonnerait notre personnalité, et non pas l’inverse. “Il a été constaté que si vous colonisez une souris agressive avec les bactéries intestinales d’une souris timide, le tempérament de la première souris devient plus similaire à celle dont provient la greffe bactérienne intestinale, décrit Katerina Johnson. Par conséquent, en termes de traits de personnalité, c’est une hypothèse crédible que les microbes intestinaux peuvent jouer un rôle causal.”

De plus, Katerina Johnson a découvert que les bactéries intestinales associées à l’autisme pouvaient également avoir un effet sur la sociabilité des personnes neurotypiques, c’est-à-dire qui ne présentent pas de troubles du spectre autistique. Si cette étude suggère que l’on pourra peut-être un jour modifier certains aspects de notre personnalité via l’intestin, de futures études doivent être menées. Elles sont encore peu à se concentrer sur la population humaine adulte.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité