Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

Hammam et sauna, médicalement approuvés

De plus en plus de Français découvrent les plaisirs du sauna ou du hammam. Avec toujours la même question : lequel préférer, et surtout, est-ce bon ou mauvais pour la santé ?

Hammam et sauna, médicalement approuvés Explora_2005 / iStock

  • Publié le 05.02.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La baisse des températures et la grisaille vous donnent des envies de cocooning et de relaxation. Pourquoi pas un sauna ou un hammam ? Depuis plus de 2000 ans, les Nordiques et les habitants du pourtour de la Méditerranée en ont fait une pratique quotidienne et leur attribuent de nombreux bienfaits.

Pourtant, les Français ont plutôt peur de ces pratiques, car cela ne fait absolument pas partie de notre culture. A la différence des gens du nord pour le sauna et de ceux du sud pour le hammam, où ce sont réellement des pratiques culturelles et même pour les gens très modestes. Il est d’ailleurs dommage que l’on ne trouve pas dans notre pays des installations municipales, car ce n’est pas un très gros investissement. Une idée : un radiateur et de l’eau… et on donne naissance à un lieu de rencontre, substitut de nos « bistrots » sans les dégâts collatéraux.

Dans le sauna, la chaleur est sèche ; dans le hammam, elle est due à de la vapeur. Mais le principe physique est le même. Un chauffage élève la température d’une pièce à 80-90°. On s’allonge sur une banquette après avoir pris une bonne douche savonnée et, au bout de cinq à dix minutes, le corps se met à suer abondamment. On peut alors se rafraîchir à l’extérieur avec une douche de plus en plus froide, puis revenir plusieurs fois dans l’atmosphère chaude.

L’alternance de sudations – douche froide puis un repos allongé au frais pendant au moins 30 minutes – procure un bien-être important. Nous avons mis beaucoup de temps pour nous initier à cette pratique millénaire, par méconnaissance, et la médecine a longtemps semé le doute sur leur innocuité.
Or des études médicales nordiques ont prouvé depuis des années les bienfaits du sauna sur le stress, la peau, les douleurs musculaires, rhumatismales, mais également – alors que beaucoup de médecins croient le contraire –, sur le cœur et la circulation sanguine. Les détracteurs disent que cela augmente le rythme du cœur. Il augmente en effet au bout de dix minutes à cette température, mais pas plus que lorsque l’on monte un escalier.

La seule contre-indication, qui semble être retenue par tous, est l’insuffisance veineuse car la chaleur dilate beaucoup les veines des membres inférieurs.

Mais je répète : les pneumologues conseillent sa pratique dans les infections des voies respiratoires, les dermatologues dans l’urticaire et l’acné.

A titre personnel, je trouve que c’est un moment de détente, de discussion et de repos. N’oubliez jamais que l’on doit passer autant de temps à se reposer dans un endroit frais sous une couverture que de temps passé au chaud.

Cela prend quand même un peu de temps… Il faut donc en faire un loisir utile, et l’élimination des toxines par la sueur, la décontraction et l’assouplissement des muscles en font le complément idéal de la pratique sportive.

En revanche, ce n’est absolument pas conseillé pour perdre du poids. C’est même une réputation stupide, et il faut lutter contre cette idée reçue. Jamais le sauna n’a fait maigrir. Vous perdrez sans doute un ou deux kilos par séance, mais il s’agit d’eau qu’il faut reconstituer le plus vite possible dans la pièce de repos. Il faut d’ailleurs se forcer à boire. L’occasion de rappeler l’anecdote du chasseur et son chien, qui ne se passe dans un sauna, mais à la chasse ! On prend un chasseur et son chien. On les pèse le matin au départ d la chasse. Au retour, après avoir marché une vingtaine de kilomètres pour l’homme, plus du double pour son chien, on leur propose autant de boissons qu’ils le veulent. Et bien dix minutes plus tard, le chien a retrouvé le même poids qu’au départ… L’homme, bien qu’il puisse boire ce qu’il veut, mettra une douzaine d’heures pour retrouver son poids. Le but de cette anecdote n’est pas de vous expliquer ce qu’est une soif de chien, mais de comprendre que la sensation de soif est imparfaite chez l’homme.

En conclusion ? Sauna ou hammam ?

Médicalement, il n’y a rien pour trancher. C’est une question de goût et peut-être de sensation d’étouffement avec l’une ou l’autre des méthodes. On peut donc conclure tout simplement qu’il s’agit d’un indiscutable moyen pour soigner son hygiène corporelle. D’ailleurs, un dicton nordique dit que « le sauna rend la femme plus belle ». C’est encore à cette langue que l’on empruntera la conclusion sur les contre-indications de cette pratique. On dit, en effet, dans le nord de l’Europe : « Si tu es capable d’aller au sauna… tu supporteras le sauna ! ».

Docteur Jean-François Lemoine

Abonnez-vous aux chroniques du Dr Lemoine
@DrLemoine

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité