• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Luminothérapie

Une exposition matinale à la lumière bleue aiderait à mieux dormir

En inhibant la production de mélatonine, l’exposition tôt le matin à la lumière bleue permettrait d’avoir un sommeil plus régulier et de meilleure qualité, en particulier pour les personnes victimes de traumatismes cérébraux légers.

Une exposition matinale à la lumière bleue aiderait à mieux dormir megaflopp/iStock

  • Publié le 20.01.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


De nombreuses études ont démontré qu’une exposition prolongée à la lumière bleue des écrans le soir déréglerait le rythme circadien et donc aurait une influence néfaste sur la qualité du sommeil.

Publiés dans la revue Neurobiology of Disease, des nouveaux travaux menés par l’université d’Arizona (Etats-Unis) prennent à rebours ces conclusions et avancent qu’au contraire d’une exposition nocturne, une exposition tôt le matin à la lumière bleue permettrait de mieux dormir.

“L'exposition quotidienne à la lumière bleue chaque matin aide à réintroduire le rythme circadien afin que les gens aient un sommeil meilleur et plus régulier”, explique William Scott Killgore, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Tucson et auteur principal de l’étude.

Avec son équipe, ce dernier a constaté que l’exposition matinale à la lumière bleue était particulièrement efficace qui les personnes qui se remettent d’un traumatisme cérébral léger (TCM). “Cette amélioration du sommeil s'est traduite par une amélioration des fonctions cognitives, une réduction de la somnolence diurne et une véritable réparation du cerveau”, détaille le chercheur.

La suppression de la production de mélatonine

Chez les personnes victimes de ces traumatismes cérébraux légers, l’endommagement des tissus mous du cerveau peut entraîner l’apparition de maux de tête, de problèmes de concentration, voire de confusion mentale, qui peuvent persister des mois après leur accident. “Environ 50 % des personnes atteintes de ces maladies se plaignent aussi de troubles du sommeil après une blessure”, précise le professeur Killgore.

Pour déterminer sur un meilleur sommeil contribuait à une récupération plus rapide, les chercheurs ont projeté pendant 30 minutes de la lumière bleue vive tôt chaque matin pendant 6 semaines à des victimes de traumatismes crâniens légers. Les groupes témoins ont été exposés à une lumière ambrée vive.

Ils ont alors constaté que les participants soumis à la lumière bleue bénéficiaient d’un sommeil plus réparateur. “La lumière bleue supprime la production cérébrale d'une substance chimique appelée mélatonine. Vous ne voulez pas de mélatonine le matin parce qu'elle vous rend somnolent et prépare le cerveau à dormir. Lorsque vous êtes exposé à la lumière bleue le matin, elle décale l'horloge biologique de votre cerveau de sorte que le soir, votre mélatonine entre en action plus tôt et vous aide à vous endormir et à rester endormi.”

Grâce au traitement à la lumière bleue, les participants se sont endormis et se sont réveillés en moyenne une heure plus tôt qu'avant l'essai. Ils étaient par ailleurs moins somnolents pendant la journée, plus efficaces et plus concentrés.

De quoi remettre en cause les précédentes études sur la lumière bleue ? Pas du tout, insiste le professeur Killgore : “Lorsqu'il s'agit de lumière, le timing est crucial. La lumière n'est pas nécessairement bonne ou mauvaise en soi. Comme la caféine, tout se résume au moment où vous l'utilisez. Elle peut être terrible pour votre sommeil si vous consommez du café à 10 heures du soir, mais elle peut être bonne pour votre vigilance si vous en prenez le matin.”

Le chercheur compte désormais poursuivre ses recherches pour voir à quel point la lumière bleue améliore la qualité du sommeil et comment la luminothérapie pourrait affecter les troubles émotionnels et psychiatriques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité