Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

L’orgasme : six secondes chez l’homme, vingt chez la femme !

C’est aujourd'hui la journée mondiale de l’orgasme. Une  personne sur deux en est privée et voudrait bien comprendre pourquoi ! Une seule certitude: c’est bien dommage. Pourtant, entre pudeur et méconnaissance, ce sujet du plaisir et de l’orgasme reste compliqué à évoquer, même au sein du couple…   

L’orgasme : six secondes chez l’homme, vingt chez la femme ! nd3000 / iStock

  • Publié le 24.01.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Parler d’orgasme, c’est parler de la fin de l’acte sexuel. Et il est toujours dommage de commenter un film en commençant par raconter la fin. Mais on est face à un public qui ne voit pas toujours la fin et qui voudrait comprendre pourquoi…

Questions. Réponses...

L’orgasme, c’est quoi ?

Le mot vient du grec, du mot ORGAN qui signifie « bouillonnement ardent ». L’orgasme c’est le paroxysme du plaisir sexuel, c’est la conclusion, en général, du rapport sexuel, un ensemble de contractions musculaires pour les deux sexes auxquelles il faut rajouter l’éjaculation pour l’homme.

Est-ce que tout le monde peut parvenir à l’orgasme ?

En théorie oui. Le “en théorie” est important, parce qu’atteindre l’orgasme, n’est pas systématique… et c’est plutôt aux femmes quil arrive de ne pas le connaître: 40% d’entre elles ne parviennent pas à l’orgasme à chaque rapport et pourtant elles se disent satisfaites de leur sexualité. Chez l’homme en revanche, à moins d’avoir des problèmes d’érection ou de santé particuliers, tous les hommes arrivent jusqu’à l’orgasme, en général au moment de l’éjaculation.

Du point de vue physiologique, est-ce que l’orgasme, c’est exactement la même chose chez l’homme et chez la femme ?

Alors il semblerait que oui d’après les spécialistes, mais ce n’est pas facile à mesurer. On dit toutefois que la femme jouirait avec une intensité jusqu'à 8 fois plus forte que l’homme.  Même si l'on dit que les femmes arrivent parfois moins souvent à l’orgasme … cela laisse rêveur…

L’intensité est-elle la seule différence ?

Non, s'il semble que l’orgasme de la femme soit plus intense, apparemment il dure aussi plus longtemps. Il y a plusieurs études qui ont été publiées sur le sujet. Chez l’homme, l’orgasme dure en moyenne 6 secondes… alors que chez la femme ce plaisir intense dure environ 20 secondes…

Enfin, ça c’est un secret pour personne, la femme a un potentiel « poly-orgasmique » plus important que l’homme. Je précise un peu, même si je suis sûr que tous les hommes vont dire que je mens, mais chez l’homme après une éjaculation et un orgasme, en général la fête est finie, alors que chez la femme après un orgasme, elle peut y en avoir d’autres dans un laps de temps assez court.

 Y a t'il des vertus thérapeutiques à l’orgasme ?

Oui, « il n'y’a pas de mal à se faire du bien » et, je crois qu’aucun médecin ne me contredira : c’est bon pour le moral et pour la santé : le plaisir de l’orgasme libère des endorphines, des substances qui ont un puissant pouvoir de relaxation. Donc, pour les inquiets, les stressés, rien de tel qu’un peu d’amour et de sexe bien entendu. Et je rajouterai que c’est bon pour les insomniaques aussi.

L’orgasme est-il dangereux pour les cardiaques

Pas du tout, bien au contraire. C’est une légende qui pénalise de nombreuses personnes : les cardiologues se sont penchés sur les raisons plus profondes de la désaffection pour le sexe. Elles sont principalement psychologiques, anxiété, dépression, diminution du désir sexuel (dans trois cas sur quatre). La cause médicale que serait le risque cardiaque est rarement mise en avant sauf lorsque l'un des partenaires est angoissé par la perspective de déclencher un accident cardiaque en plein plaisir. 

L’orgasme est-il dangereux chez les femmes enceintes ?

Les femmes s’interdisent souvent de prendre du plaisir. Il faut le dire, haut et fort aujourd’hui, et les médecins sont unanimes, faire l’amour pendant la grossesse ne peut faire que du bien à la maman comme au papa. Le Dr Sylvain Mimoun, sexologue reconnu, est affirmatif: «La nature est bien faite, il y a aucun risque de toucher le bébé et même si les rapports sont un eu vif il n'y aura pas de problème » 

Un petit bémol

Il existe ce que l’on appelle le « syndrome d’excitation génitale persistante ». Rarissime. On a rapporté, par exemple, l’histoire d’une infirmière anglaise qui devait supporter plus de 100 orgasmes par jour, à la suite du traumatisme crânien, conséquence d’un accident de voiture. Un vrai calvaire pour cette femme, qui ne peut plus vivre normalement, car sans aucune stimulation sexuelle, elle a des orgasmes à n’importe quel moment de la journée…

Docteur Jean-François Lemoine

Abonnez vous aux chroniques du Dr Lemoine
@DrLemoine

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Pourquoi parle-t-on de 7ème ciel. ...

L’expression vient de l’Antiquité.

Atteindre ce 7ème ciel consistait à se rapprocher des Dieux ou de Dieu. Se trouver au septième ciel correspondait donc au fait d’être au plus près du bonheur total.

A cette époque on pense en effet que la Terre est au centre de l’univers. De plus on croit que tout ce qui trouve dans le ciel est enfermé dans une sphère de cristal invisible et qui tourne autour de la Terre. Il y a donc un ciel par sphère, un ciel pour chaque corps céleste connu, chaque planète, soit sept au total. Il y avait ainsi la sphère du Soleil, de la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter puis la sphère de Saturne (la septième). On dit aussi que ce dernier ciel était celui des étoiles, et que derrière se trouvait les dieux. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité